Accouchement

Accouchement dans l’eau: des risques?

L’accouchement dans l’eau  c’est un accouchement au cours duquel on utilise  une baignoire de naissance soit au domicile de la femme enceinte ou encore en maternité, pour celles qui en possèdent.

Accouchement dans l’eau : les précautions à prendre

Avant de prendre certaines précautions dans le déroulement de l’accouchement dans l’eau, il est important que la grossesse de la femme enceinte corresponde aux critères suivants :

  • gestation supérieure à 38 semaines
  • présentation céphalique
  • pas d’anomalie du rythme cardiaque fœtal
  • si rupture de la poche des eaux : liquide amniotique clair
  • pas de disproportion foeto-pelvienne.

Les critères respectés, le personnel devrait donc prendre les précautions suivantes :

  • Une baignoire de naissance propre : elle doit être parfaitement nettoyée et avoir, au final, une hygiène irréprochable pour limiter le risque d’infection,
  • L’eau doit être maintenue en permanence à la même température,
  • Une bonne maitrise de la procédure à suivre en cas d’urgence.

Accouchement dans l’eau : quelques craintes de la femme enceinte ?

  • La peur que bébé avale de l’eau durant sa naissance dans l’eau

Pas d’inquiétude car grâce au réflexe d’apnée, les nouveaux nés en bonne santé se protègent naturellement. Ils bloquent instinctivement leurs voies respiratoires quand ils sont dans l’eau.

  • Peur de ne pas être à la hauteur

Lors de l’expulsion du  bébé dans l’eau, la sage-femme vous expliquera comment garder vos fesses et la tête de votre bébé sous l’eau tant que le reste de son corps n’est pas sorti ; ceci, pour éviter que le réflexe de respiration ne se déclenche trop tôt.

  • Peur de ne pas pouvoir expulser votre bébé

Vous aurez moins de mal à expulser votre bébé dans l’eau que dans l’air. L’eau vous porte, mais il est également possible de prendre appui sur le bord de la baignoire si nécessaire.


Accouchement dans l’eau : des avantages et des inconvénients

L’accouchement dans l’eau présente quelques avantages et quelques inconvénients.

Les avantages

Parmi les avantages d’un accouchement dans l’eau, l’on a :

  • La douleur est atténuée

Le fait de baigner dans l’eau chaude aide à supporter la douleur des contractions. C’est comme prendre un bain pour calmer sa douleur quand on a mal au dos ou au ventre.

  • La descente de bébé plus facilité

Bébé descend plus facilement suite au phénomène de gravité. En effet, il est plus facile d’adopter une position verticale confortable dans une baignoire ou une piscine de naissance.

  • Naissance paisible

Certains font le rapprochement entre l’eau chaude de la baignoire et le liquide amniotique. Ce qui selon eux, rend  la transition vers le monde extérieur moins traumatisante pour les bébés qui naissent dans l’eau. L’eau chaude de la baignoire procure donc au bébé la même sensation que le liquide amniotique.

  • La détente

L’eau a un effet relaxant et permet donc d’atténuer votre stress car vous êtes plus détendue.

Les inconvénients

Les inconvénients d’un accouchement dans l’eau peuvent être les suivants :

  • L’environnement n’est pas toujours agréable

L’accouchement dans l’eau n’exclut pas la probabilité de faire les selles dans la piscine d’accouchement.

Il n’est pas plaisant de voir ses intestins se vider au moment où votre bébé viendra au monde . Surtout le fait de voir la sage-femme repêcher les impuretés dans la baignoire pour que l’eau reste propre.

 

  • Urgences

Le déroulement de votre accouchement dans l’eau peut être interrompue du fait de la survenue de certaines complications. En cas de complications lors de l’accouchement, vous ne pourrez pas rester dans la baignoire. Sortir de l’eau et poursuivre le travail dans d’autres conditions risque de vous perturber.

 

  • Une surveillance obstétricale moins facile dans l’eau

Il est plus difficile de réduire le risque de déchirure durant ce type d’accouchement car la sage-femme a peu de contrôle sur le périnée.

Accouchement dans l’eau : quels sont les risques ?

  • Le risque d’infection

Le risque d’infection demeure le principal risque. Ce risque d’infection a pour principales causes :

    • L’eau sale : en effet, l’eau de la baignoire d’accouchement peut être salie suite à l’émission des selles par la maman
    • Les saignements

Ce risque d’infection peut donc engendrer des problèmes respiratoires chez le fœtus.

  • Risque de noyade : ce risque est très est minime.

Leave a Reply