Accouchement

Le déroulement de l’accouchement étape par étape

L’accouchement se déroule en trois phases principales :

  • Le travail
  • L’expulsion
  • La délivrance

 

Accouchement : Etape 1 (le travail)

Le travail d’accouchement en lui-même est constitué de 3 phases : la phase de latence , la phase active et la phase de décélération.

  • La phase de latence :

Généralement plus longue chez les femmes enceintes étant à leur 1er accouchement, cette phase se caractérise par des contractions irrégulières et peu douloureuses. Cette phase de latence peut durer quelques heures, permettant ainsi au col de l’utérus de s’ouvrir jusqu’à 3cm.

  • La phase active :

Dans cette phase, les contractions sont plus rapprochées, plus longues et plus douloureuses . Ce qui permettra au col de s’ouvrir jusqu’à une  dilatation de 7-8 cm.

  • La phase de décélération :

Cette phase est la plus courte et  la plus difficile car la future maman est épuisée. Ici, Le col arrive à dilatation complète.

Durant ces 03 phases ( la phase de latence, active et décélérative), il se produit la descente et l’engagement du bébé dans le bassin.

La descente du bébé dans le bassin peut durer 30 à 40 mn à quelques heures. Cette descente fœtale  qui est fonction de la présentation du fœtus et la position de la maman  suit différentes étapes :

  • phase d’engagement : le bébé franchit le détroit supérieur du bassin. Pour franchir ce passage en forme de cœur, il doit se placer en diagonal afin de bénéficier du plus grand diamètre.
  • phase de descente : le bébé descend dans le détroit moyen en se remettant droit, dos en avant, tête fléchie menton contre la poitrine afin de présenter la partie la plus étroite de son crâne et passer l’obstacle des épines sciatiques. Dans le même temps, il effectue une rotation.
  • phase de dégagement : le bébé franchit le détroit inférieur du bassin (orifice inférieur du bassin).

Accouchement : Etape 2 (l’expulsion du fœtus )

Dans cette phase, le bébé est déjà arrivé au niveau du détroit moyen.

Il commence à pousser sur le périnée ce qui déclenche chez la maman le réflexe de poussée. Suite aux poussées de la maman, le bébé se retrouve donc au niveau du détroit inférieur, et se dirige vers la vulve, tête relevée pour ensuite chercher à franchir le périnée.

Lorsque la tête du bébé est enserrée par cet anneau musculaire, la future maman doit arrêter de pousser afin de ne pas brusquer la sortie du bébé et éviter une déchirure du périnée. 

Une épisiotomie peut être décidée afin d’en éviter une complexe. 

Millimètre par millimètre, le gynécologue ou la sage-femme guide la sortie de la tête, puis une fois celle-ci dégagée, la dirige vers le bas pour libérer une épaule, puis vers le haut pour dégager l’autre. Le reste du corps suit ensuite très vite.

Au cas où bébé se présente par les pieds ou les fesses( ce qui fait que c’est le bas du corps qui s’expulse en premier), rend cette phase légèrement plus délicate.

Généralement, cette naissance exige la présence de sages-femmes expérimentées, car certaines manœuvres obstétricales sont parfois nécessaires.

Ça y est, bébé est né.

La sage femme dépose votre bébé sur votre peau pour favoriser le contact peau à peau. Ce contact peau à peau favorise la découverte de bébé et le sécurise. Il aide aussi votre corps à libérer l’ocytocine (une hormone naturelle). Cette hormone permet à l’utérus de se contracter, ce qui diminue les risques de saignements excessifs.

Accouchement : Etape 3 ( la délivrance)

Cette dernière étape de l’accouchement correspond à l’expulsion du placenta, des membranes et du cordon ombilical, 15 à 20 minutes après la naissance.

Elle se déroule en trois étapes :

  • le décollement du placenta : sous l’effet des contractions, le muscle utérin se rétracte, entraînant le décollement du placenta.
  • l’expulsion : le placenta est expulsé, aidé par la pression de la main de la sage-femme sur le fond utérin. La sage-femme vérifie ensuite que le placenta, les membranes et le cordon sont complets.
  • l’hémostase : tous les vaisseaux utéro-placentaires qui nourrissaient jusqu’alors le placenta saignent mais en se contractant, l’utérus resserre ces vaisseaux et les saignements finissent pas diminuer. Cette étape est surveillée de près par la sage-femme afin de détecter tout début d’hémorragie de la délivrance, une complication grave de l’accouchement. C’est pour prévenir ce risque que la femme est systématiquement gardée deux heures en salle de naissance après l’accouchement.

Si le placenta n’est pas complet ou si les saignements sont anormalement importants, une révision utérine est réalisée. Ce geste consiste à introduire une main dans l’utérus afin de vérifier qu’il ne reste aucun fragment de placenta ou membranes.

– L’épisiotomie ou la déchirure est recousue

La suture se fait sous anesthésie locale. Plusieurs couches de tissus doivent être réparées avec des fils résorbables : le vagin, le muscle et la peau. Généralement, la cicatrisation est obtenue en quelques jours. 

A lire : Nos conseils après un accouchement avec déchirures

Vous avez traversé avec bravoure ces étapes !! Vous voilà devenue maman, méritant ainsi un bon repos. Tout n’est pas fini car, maman passera 2 heures en salle de naissance durant lesquelles seront contrôlé son pouls, sa tension, mais aussi la rétraction utérine et les saignements.

Leave a Reply