Accouchement

Accouchement par forceps

Un accouchement par forceps est un accouchement instrumentalisé durant lequel le personnel médical fait usage du forceps pour faciliter l’expulsion du fœtus.

C’est quoi les forceps ?

Forceps, instrument d’extraction métallique en forme de pince semblables à deux grandes cuillères qui viennent épouser la tête du bébé lors de l’accouchement.

Ces cuillères, sont reliées à des manches, qui réunies ensemble, permettent de tirer le fœtus, et le diriger vers la sortie.

Grace aux forceps, le personnel de santé peut  saisir la tête du fœtus afin de faciliter son expulsion. Le forceps, instrument de traction, permet ainsi de guider le fœtus dans les voies génitales selon le même mécanisme que s’il était poussé par les efforts expulsifs de la maman.

Quand survient l'accouchement par forceps ?

Un accouchement instrumentalisé par forceps intervient dans les indications suivantes :

  • En cas de cicatrice utérine
  • Fatigue de la maman : le forceps aide à l’expulsion
  • Maladie maternelle representant une contre-indication aux efforts expulsifs (éclampsie, cardiopathie, insuffisance respiratoire…)
  • Phase d’expulsion qui dure plus de 30 mn
  • Détresse foetale
  • Arrêt de progression de la tête du fœtus engagée dans le bassin.

Déroulement d’un accouchement par forceps

  • Le personnel de santé, introduit première cuillère puis une seconde dans le vagin de la maman entre deux contractions  .
  • Ensuite, place chacune de ces cuillères du forceps autour de la tête du bébé.
  • IL tire ensuite délicatement les forceps, tandis que la maman pousse de son côté (si elle le peut).

Attention ! Le personnel de santé peut pratiquer une épisiotomie afin de réduire le risque de déchirure grave

Les conséquences d’un accouchement par forceps

Le recours aux forceps a des conséquences tant chez la maman que chez le bébé.

Ces conséquences peuvent être sans danger.

Conséquences de l’utilisation du forceps pour le bébé

  • Présence des lésions telles que hématomes du cuir chevelu ou de la face, des lésions osseuses du crâne, des paralysies des nerfs crâniens…
  • Présence de quelques traces sur les tempes, les joues ou le crâne du bébé.

Les lésions induites par l’usage de forceps au cours d’un accouchement sont sans gravité et disparaissent généralement après 2 ou 3 jours.

Conséquences de l’usage des forceps pour la maman

Ces conséquences peuvent être minimes ou non. L’on distingue des conséquences primaires, secondaire,s mais aussi tardives.

Comme conséquences primaires, l’on distingue :

  • Des déchirures : déchirure vaginale du premier degré, mais aussi, plus rarement, des déchirures du périnée, du vagin sévères 
  • Lésions urinaires et digestives : plaies au niveau de la vessie, de l’urètre, des sphincters

Dans le cadre des complications secondaires, l’on a :

  • Rétention urinaire nécessitant un sondage,
  • Fistule recto-vaginale,
  • Dyspareunies : douleurs pendant les rapports sexuels…

Les complications tardives à l’instar de l’incontinence urinaire à l’effort, incontinence anale sont très rares mais possibles.

 

Il est donc important de rééduquer son périnée après un accouchement par forceps.

Leave a Reply