• Accouchement difficile

    16 questions que se posent les femmes enceintes sur l’épisiotomie et les déchirures

    Durant un accouchement par voie basse peut survenir des déchirures ou encore une episiotomie peut être faite pour sauver le bébé. Voici 16 questions que se posent les femmes sur l’épisiotomie. 1) Est-ce que l’épisiotomie fait mal? L’épisiotomie c’est un acte chirurgical consistant à inciser les muscles du périnée pour permettre le passage de bébé plus facilement afin d’éviter une grava déchirure spontanée. Lorsque l’épisiotomie est pratiquée, cela n’est guère douloureux car l’incision du périnée se fait lorsque la femme enceinte en travail est en plein contractions utérines. 2) Comment se passe l’épisiotomie ? L’épisiotomie se fait par une incision de 3 à 4 cm au niveau du périnée, à…

  • Accouchement difficile

    Que faire en cas d’accouchement inopiné ?

    Un accouchement inopiné est un  accouchement qui se produit à domicile, dans la rue, dans un taxi ou dans un milieu autre que le milieu hospitalier.  Il présente des risques tant pour la mère que pour le bébé. A LIRE: L’accouchement étape par étape Comment identifier les signes d’un accouchement inopiné ? Toute femme enceinte en phase active durant le travail d’accouchement, surtout en dilatation avancée est prédisposée à un accouchement imminent. En présence d’une femme sur le point d’accoucher, il faut rassembler un certain nombre d’informations pour savoir si l’accouchement est imminent. 1- Le score de Malinas C’est un tableau de calcul qui permet d’évaluer rapidement le risque d’un accouchement…

  • Accouchement difficile

    Accouchement: l’hémorragie de la délivrance

    L’hémorragie de la délivrance est une urgence dans le milieu de l’obstétrique car elle fait partie des principales causes de mortalité maternelle. L’hémorragie de la délivrance survient dans les 2 heures qui suivent l’accouchement, correspondant ainsi au saignement de plus de 500ml de sang chez la femme qui vient de mettre au monde son bébé. Pourquoi peut-on faire une hémorragie de la délivrance ? Dans le cadre de l’hémorragie de la délivrance, le souci provient de l’atonie utérine. En effet, l’utérus n’assure pas correctement son travail musculaire. Normalement, après l’accouchement, les saignements venant des vaisseaux du placenta après la délivrance sont stoppés par la contraction de l’utérus qui permet leur…

  • Accouchement difficile

    La rupture utérine

    La rupture utérine est une complication rare qui se caractérise par une déchirure spontanée de l’utérus pouvant provoquer une expulsion du fœtus dans la cavité péritonéale. Quels sont les facteurs influençant une probable rupture utérine ? Il existe différents facteurs favorisant ainsi la survenue d’une probable rupture utérine, parmi lesquels : Utilisation excessive d’utérotoniques Consommation abusive des potions dotées d’ocytocine traditionnelle Surdistention utérine (due à une grossesse multifœtale, polyhydramnios) Version par manœuvre externe ou interne du fœtus Perforation iatrogène Non identification d’une dystocie au cours du travail avec des contractions utérines excessives luttant contre un anneau de striction du segment inférieur de l’utérus (anneau de Bandl) Antécédents de césarienne, particulièrement si…

  • Accouchement difficile,  Blog

    Les violences obstétricales

    Il n’existe pas de définition précise et concise concernant les violences obstétricales. Mais, les violences obstétricales constituent « tout comportement, acte, omission ou abstention commis par le personnel de santé, qui n’est pas justifié médicalement et/ou qui est effectué sans le consentement libre et éclairé de la femme enceinte ou de la parturiente ».  1- Les types de violences obstétricales ? Peuvent être considérés comme violences obstétricales les actes suivants : l’épisiotomie, lorsque pratiquée de manière quasi-systématique et suture sans anesthésie le « point du mari » : point de suture appliqué après une épisiotomie resserrant l’entrée du vagin  le toucher vaginal, lorsque pratiqué sans consentement ou sur une patiente anesthésiée. Les violences obstétricales ne sont pas juste de simples actes physiques mais également…

  • Accouchement difficile,  Blog

    L’accouchement dystocique

    La dystocie une fois identifiée devrait être prise en charge. Dans le cas d’un accouchement dystocique, les césariennes ne sont pas toujours nécessaires. Tout dépend du type et du degré de dystocie. 1- Quand parle-t-on d’accouchement dystocique ? Un accouchement dystocique est un accouchement difficile. En effet, Le terme “dystocie” vient du grec ancien “dys”, signifiant difficulté, et “tokos”, signifiant accouchement. On distingue deux grands types de dystocies : les dystocies dynamiques, liées à une anomalie de contractilité ou de dilatation, les dystocies mécaniques, lorsqu’il y a obstacle, d’origine fœtale (taille et/ou présentation du bébé…) ou non (tumeur, placenta praevia, kyste…) et d’origine maternelle également(bassin trop étroit, obstacle utérin, malformation utérine…). Un…

  • Accouchement difficile,  Blog

    L’épisiotomie: bon à savoir

    La plupart des mamans craignent l’épisiotomie durant l’accouchement. Elles se posent toutes presque les mêmes questions. Dans cet article nous vous livrons ce qu’il y a à savoir sur l’épisiotomie. 1 – C’est quoi l’épisiotomie? L’épisiotomie est un geste chirurgical qui consiste à inciser les muscles superficiels du périnée au niveau de l’entrée du vagin, vers l’anus, sur quelques centimètres de longueur et dans un axe situé légèrement sur le côté. On les regroupe en 02 catégories: l’épisiotomie dite médio-latérale, l’épisiotomie centrale. 2 – Quel est le rôle de l’épisiotomie pendant l’accouchement? Elle a pour principal but d’agrandir l’entrée du vagin et ainsi faciliter le passage de bébé. Elle est…

  • Accouchement difficile

    Le décollement placentaire

    Encore appelée hématome rétro-placentaire, le décollement placentaire est l’une des causes du saignement au troisième trimestre de grossesse. Il augmente le risque de morbidité ou de mortalité chez la femme enceinte et son fœtus. Comment se manifeste un décollement placentaire ? Il se manifeste par : des douleurs pelviennes, un utérus sensible et dur, des saignements de couleur sombre. Décollement placentaire: les facteurs de risque Parmi les facteurs de risque du décollement placentaire, on distingue : l’âge maternel élevé  une hypertension artérielle l’hydramnios la présence d’antécédents une rupture prématurée des membranes. Les complications du décollement placentaire Parmi les complications, on distingue: le choc hémorragique, la souffrance fœtale et le décès fœto-maternel.…