Accouchement

Tout savoir sur la césarienne

La césarienne, véritable progrès médical, est une technique durant l’accouchement qui consiste à inciser l’abdomen et l’utérus de la femme enceinte pour en extraire le bébé.

La césarienne peut être réalisée:

  • en urgence

Lorsqu’il y a une complication durant le travail d’accouchement, comme une hémorragie ou un trouble du rythme cardiaque fœtal.

  • de manière programmée

Quand le bébé est gros et le bassin trop petit par exemple. Lorsque les conditions chez la femme enceinte et/ou chez le bébé, ne sont pas favorables à un accouchement par voie basse .

  • ou semi-urgente

Lorsqu’une situation se dégrade, qu’une patiente fait de l’hypertension ou que le col ne s’ouvre pas.

En quoi consiste la césarienne ?

Cette technique chirurgicale est réalisée dans un bloc opératoire sous anesthésie locale le plus généralement, ou anesthésie générale dans des cas plus rares.

La césarienne dure environ une trentaine de minutes sauf en cas de complications. En dépit de l’anesthésie qui risque de vous donner carrément des nausées, vous serez normalement consciente pendant toute l’opération.

En effet, vous serez hospitalisée la veille de la césarienne.

L’intervention nécessite une préparation : retrait du vernis à ongles et des bijoux, rasage du pubis, douche, tenue pour le bloc (blouse, charlotte et chaussons en papier), prémédication éventuelle.

Le jour-j, au bloc opératoire

Une fois installée sur la table, vous seront posés : une perfusion, un tensiomètre et une sonde urinaire. L’anesthésie est le plus souvent loco régionale (péridurale ou rachianesthésie). Seul le bas du corps est anesthésié, ce qui vous permet d’être consciente au moment de la naissance de votre enfant. Dans de rares cas, une anesthésie générale est parfois nécessaire, elle est alors mise en place au dernier moment.

L’acte chirurgical 

L’incision est horizontale, juste au-dessus du pubis. L’incision verticale est devenue exceptionnelle. Après l’incision de l’utérus, une pression exercée sur le haut du ventre permet la sortie de votre enfant (cela prend deux à trois minutes). Ensuite, on le dépose sur la mère ; en fin d’intervention, la peau est refermée par des fils résorbables ou non, ou des agrafes.

La césarienne est-elle douloureuse ?

Elle se fait sous anesthésie, ce qui expose également la femme enceinte a des effets indésirables.

La nouvelle maman pourrait donc être victime de douleurs post-opératoires qui s’estompent au bout d’une semaine, sauf dans le cas d’une césarienne difficile, avec complications.

C’est quoi une césarienne en urgence ?

Vous avez surement entendu cette fameuse phrase : césarienne en urgence.

Effectivement, cela pourrait survenir durant l’accouchement décidée en cours de travail quand l’accouchement par voie basse devient impossible ceci pour sauver la mère ou le bébé.

Voici quelques raisons pour lesquelles la décision de pratiquer une césarienne est faite en urgence :

  • Travail stationnaire : il fait intervenir la dilation stationnaire ou la descente stationnaire.

Ici, en dépit des contractions normales et régulières, le col de l’utérus de la femme enceinte cesse de se dilater pendant plusieurs heures ou que le bébé ne descend pas dans le bassin et le canal vaginal en vue de naître.

En cas de non réussite des autres méthodes utilisées pour faire progresser le travail d’accouchement, une césarienne est alors nécessaire.

  • Souffrance fœtale/ Détresse respiratoire

L’on observe des changements inhabituels de la fréquence cardiaque du bébé durant le travail : bébé a du mal à respirer.

Cette détresse respiratoire pourrait s’installer à la suite de certaines complications survenant durant le travail. Lorsque l’état de santé du bébé semble menacé et que la naissance n’est pas imminente, une césarienne peut être recommandée.

A lire : Article sur la souffrance fœtale

  • Décollement placentaire

Le placenta pourrait se décoller, et entraîner ainsi d’importants saignements privant ainsi le bébé de l’oxygène dont il a besoin. Dans un tel cas, une césarienne d’urgence est nécessaire.

Dans quels cas programmer une césarienne ?

 La césarienne programmée s’avère nécessaire si des difficultés dans le déroulement de l’accouchement sont prévisibles et susceptibles d’entraîner des conséquences pour votre enfant ou vous-même.

La césarienne peut être programmée pour des raisons liées au bébé et à la femme enceinte:

  • La position du bébé

Durant la grossesse, le bébé pourrait se présenter par le front, la face, les fesses, les pieds et même par l’épaule.

De ce fait il y’aurait des circonstances durant lesquelles la position adoptée par le bébé ne soit pas favorable à un accouchement par voie vaginale.

A lire : Différentes positions de bébé dans le ventre de sa mère

  • Le développement du bébé

En cas de retard de croissance intra-utérin sévère, il peut parfois être nécessaire d’effectuer une césarienne afin de faire naître le bébé avant la date prévue.

  • Le poids de bébé

Bébé peut être gros par rapport au bassin de la mère et ne pourra donc pas passer par voie basse. Une césarienne est nécessaire

  • Une précédente césarienne

L’adage « césarienne un jour, césarienne toujours », est dépassé. Ce n’est pas parce que la grossesse précédente s’est soldée par une césarienne que la seconde également. En effet tout dépend du motif et des circonstances de survenue de la césarienne.

  • Problèmes de santé de la mère

La femme enceinte durant la grossesse pourrait être victime de  prééclampsie,  ou de diabète entraînant ainsi un trouble du développement du fœtus ce qui peut rendre difficile son passage dans le bassin de la mère.

A lire : Tout savoir sur la pré éclampsie  et le diabète gestationnel

  • Des anomalies liées au placenta

C’est le cas du placenta prævia totalement recouvrant qui rend impossible le passage du fœtus par la voie vaginale.

A lire : Le placenta prævia

  • Des raisons non médicales

Certaines femmes font le choix d’accoucher par césarienne en raison de leur peur ou de leur anxiété face au travail.

Ce choix qui entraîne donc une discussion entre la femme enceinte et la sage-femme/ gynécologue afin d’informer des bénéfices et des risques associés à la césarienne programmée  sans oublier l’identification des raisons poussant la femme a y faire recours afin de mieux proposer des solutions.

La cicatrice sera-t-elle visible ?

La cicatrisation dépend du type de peau de chaque patiente. Mais elle s’estompe habituellement au fil des années.

Est-ce que l'on peut se remettre rapidement au sport ?

Après une césarienne, le sport n’est pas une urgence. Mais si vous y tenez tant, il est préférable de débuter avec une activité sportive douce un mois après l’accouchement.

Est-il possible d'avoir des relations sexuelles post-accouchement césarienne ?

Tout dépend de votre état physique mais aussi psychologique.

Cependant, il convient d’attendre 06 à 08 semaines pour que la plaie se referme avant d’évaluer sa capacité à reprendre les rapports sexuels.

Combien de césariennes ai-je droit ?

Cela dépend de l’aspect de l’utérus lors de l’intervention. Il n’y a pas de règles imposant un nombre limité de césariennes pour une femme.

Est-ce-que la césarienne préserve le périnée ?

Tout dépend du nombre de grossesses. Quelque soit le mode d’accouchement, le taux d’incontinence urinaire est à peu près le même après deux grossesses.

En somme, il est important pour toute femme enceinte de se préparer au mieux durant sa grossesse concernant la césarienne. Ceci si vous allez accoucher ou pas par voie haute (césarienne). Pour éviter tout stress inutile le moment venu.

Leave a Reply