Bébé

La cryptorchidie

Cryptorchidie vient du grec « kryptos » qui signifie caché et « orkhis », que l’on traduit par testicule.

La cryptorchidie est une  anomalie de l’appareil génital masculin qui survient lors de la formation de l’embryon et du fœtus pendant la grossesse. Elle correspond encore à l’expression « testicule non descendu ».

En d’autres termes,  l’un des testicules (ou bien les 02) du petit garçon n’est pas descendu dans la  bourse et a  arrêté sa  migration, depuis l’abdomen, à un endroit du trajet. Normalement , la migration devrait  se terminer dans les deux derniers mois de la grossesse.

La cryptorchidie : des répercussions sur les spermatozoïdes ?

En cas de migration incomplète des testicules, il pourrait avoir des répercussions sur la production des spermatozoïdes.

En effet, pour que les spermatozoïdes soient de bonne qualité, les testicules doivent être à une température de 33 à 34°C d’où leur position dans les bourses à l’extérieur du corps.

Donc, si ces derniers ne descendent pas dans les bourses comme prévu, leur température est celle de l’abdomen (et donc du corps), soit 37°C.

Les facteurs de survenue de la cryptorchidie

Bien que l’origine précise de la cryptorchidie soit méconnue de nos jours, il existe par ailleurs  plusieurs facteurs susceptibles d’augmenter le risque de cryptorchidie à la naissance. On a par exemple:

  • La prématurité ou un faible poids à la naissance : elle touche 20 à 30% des garçons prématurés
  • La naissance par le siège 
  • L’existence de malformations génitales chez le père ou les frères 
  • L’exposition à des perturbateurs endocriniens (pesticides, polluants, parabens, phtalates, etc).

Comment se manifeste la cryptorchidie chez le fœtus ?

Non, non , non et non!

La cryptorchidie ne comporte aucun symptôme, aucun signe, aucune manifestation sur votre bébé. Par contre, si la prise en charge ne se fait pas assez rapidement, des complications peuvent survenir.

Comme complications, on peut citer :

  • Un traumatisme du testicule, en cas de pression sur l’aine
  • Un cancer du testicule, qui reste rare, mais tout de même la première cause de cancer chez les 20 à 35 ans 
  • Une infertilité

Cette infertilité résulte d’une température inadéquate permettant ainsi la production de spermatozoïdes. Le risque d’infertilité est évalué à 5% en cas de cryptorchidie unilatérale et 50% lorsqu’elle touche les deux testicules.

  • Une torsion du testicule.

Le diagnostic de la cryptorchidie

Le diagnostic de la cryptorchidie repose sur la palpation des bourses du nouveau-né dès la naissance s’il est au-dessus de la bourse ou au niveau de l’aine (60% des cas). 

Ce diagnostic est effectué lors de l’examen médical systématique à la maternité  ou, par des examens complémentaires s’il est dans l’abdomen.

Ces examens complémentaires peuvent être :

  • Echographie abdominale pour localiser le testicule 
  • Bilan sanguin pour détecter une anomalie hormonale 
  • Exploration de la cavité abdominale par cœlioscopie.

En cas de cryptorchidie, le médecin de famille examine régulièrement le petit jusqu’à ses 6 mois. En effet, le testicule peut descendre spontanément et la cryptorchidie disparaît.

Les conditions pour le diagnostic de la cryptorchidie :

  • Bébé doit être s’effectue en position allongée sur le dos avec les jambes légèrement fléchies.
  • Bébé doit être calme
  • Après 6 mois, l’examen peut s’effectuer assis en tailleur avec pour principal objectif la localisation du testicule absent de la bourse et vérifier qu’il n’est pas atrophié.

Le médecin recherche en parallèle d’autres anomalies pouvant coexister  comme un hypospadias, un micro-pénis (pénis de petite taille) ou une hernie inguinale.

L’on peut observer la cryptorchidie unilatérale (un testicule est manquant) et la cryptorchidie bilatérale (les deux testicules sont absents).

Quelle est la prise en charge en cas de cryptorchidie ?

La prise en charge de la cryptorchidie passe par une intervention chirurgicale appelée « orchidopexie » se déroulant au-delà de 1 an jusqu’à 2ans.

L’orchidopexie vise à libérer le testicule des éléments qui empêche sa migration et à le fixer dans une poche créée dans le Darcos scrotal

L’intervention nécessite une anesthésie générale et se déroule le plus souvent en ambulatoire.

Le chirurgien vous donne rdv deux à quatre mois plus tard. S’il s’agit d’un testicule situé dans le ventre, l’opération est plus complexe car elle se fait en deux temps, à 1 an et 18 mois.

S’il ne reste qu’un résidu de testicule, le chirurgien l’ôte.

Si un testicule ne s’est pas du tout développé pendant la grossesse (en raison d’une torsion), le chirurgien fixe l’autre pour ne pas risquer qu’il se torde plus tard.

Tout ne s’arrête pas là car un suivi de consultations est nécessaire , ainsi qu’une surveillance régulière , pour vérifier que le testicule ne remonte pas.

Les parents doivent palper régulièrement les bourses du petit garçon, par exemple après la toilette, pour vérifier sa présence dans la bourse et que sa taille corresponde à celle du second testicule. A partir d’un certain âge, le garçon réalise lui-même la surveillance par autopalpation.

 

Leave a Reply