Blog

Dépression post-partum… et si on en parle

La dépression post-partum n’est pas une pathologie à négliger . Elle pourrait avoir de sérieuses répercussions sur le bébé et la maman .

1- Dépression post-partum : qu’est-ce que c’est ?

La dépression post-partum ou dépression postnatale précoce est un trouble psychique survenant après l’accouchement.

Certaines femmes ne mentionnent pas leurs difficultés psychologiques. Cependant, elles se questionnent sur la santé et le développement du nouveau-né.

On distingue 02 types de dépressions post-partum :

  • les dépressions simples,
  • les dépressions de type mélancolie.

2- Les dépressions simples

Elles débutent à la fin du baby blues (qui se termine 07 jours après l’accouchement), c’est à dire dès le 08e jour.

Manifestations

  • On a l’apparition d’une humeur labile,
  • L’apparition d’un sentiment de découragement,
  • Des plaintes somatiques insistantes (céphalées, douleurs abdominales),
  • Des phobies d’impulsion, de crainte de faire du mal au bébé, d’évitement du contact,
  • Une irritabilité et agressivité. Ceux ci s’adressant à l’époux qui serait insuffisamment présent et aux enfants bruyants et trop exigeants

3- Les dépressions de type mélancolie

Elles surviennent dans les mois qui suivent l’accouchement. Ce type de dépression entraîne un risque suicidaire ou d’infanticide chez la femme allaitante.

Elles se manifestent par :

  • la conviction délirante d’être indigne, surtout en cas de mort néonatale,
  • des sentiments graves de culpabilité,
  • un état confusionnel.

Certaines de ces patientes referont ultérieurement des accès dépressifs.

La dépression post-partum n’est pas une pathologie à négliger. Elle peut avoir de sérieuses répercussions sur le bébé et la maman. Cela pourrait être un facteur majeur dans leur développement futur.

Concernant la prise en  charge, hors mis la prise en charge hospitalière, la femme devrait se faire assister à l’extérieur par un personnel de santé.Pour une meilleure assistance psychologique, une identification des facteurs de risques est primordiale.

La dépression post-partum n’est pas le seul problème psychique auquel peut être exposée la femme. Egalement, nous avons le baby blues, la psychose puerpérale.

La femme enceinte est également exposée aux troubles psychiques.

Pour vos problèmes particuliers, consulter la liste de nos services ou écrivez nous à l’adresse [email protected]

Leave a Reply