Allaitement maternel

Les difficultés rencontrés pendant l’allaitement maternel

Certaines difficultés qui surviennent durant l’allaitement maternel, influencent négativement l’état psychologique de la maman. Voici notre sélection des difficultés qui peuvent survenir durant  l’allaitement maternel, et nos conseils pour vous aider à les gérer.

1. L'insuffisance de lait

Certaines mamans pensent qu’elles n’ont pas assez de lait, car elles se basent sur la fréquence de réclamation de leur bébé. Selon elles, le fait que bébé en redemande chaque fois signifie qu’il ne reçoit pas assez de lait.

Elles sont pourtant dans l’erreur. Peu importe la fréquence à laquelle bébé réclame le lait maternel, lorsque  sa prise de poids est satisfaisante (150 à 200 g par semaine au début), sa courbe de croissance bonne, il n’y a pas de soucis à se faire. De plus, la taille du sein  n’a aucun rapport avec la quantité de lait qui produite. En effet, la quantité de lait maternel dépend  de l’alimentation de la mère qui allaite. Si bébé en demande beaucoup, en plus de l’allaitement maternel, il a juste besoin d’attention.

A LIRE : Aliments à ne pas consommer durant l’allaitement maternel

A LIRE : Astuces pour calmer bébé qui pleure

Toutefois, il faudrait vous rassurer ne pas être épuisée. La fatigue peut dans parfois réduire la production lactée.

  • Consommez des boissons chaudes,
  • buvez beaucoup d’eau,
  • faire un massage avec des compresses chaudes,
  • donnez surtout du temps à votre organisme car chez certaines femmes le démarrage de production lactée est parfois lent. Elles peuvent en plus d’avoir une bonne alimentation, patienter jusqu’à deux semaines pour avoir une bonne production lactée.

2. L'allaitement me fatigue

Il est normal d’être épuisée durant l’allaitement maternel et même après. Vous ne devez pas  culpabiliser pour cela. Cela dit, entre les tétées, chères mamans, il est important que vous demandiez de l’aide des personnes de votre entourage. Ces personnes peuvent porter votre bébé, prendre soin de lui pendant que vous vous reposez. Un bon sommeil même s’il est de courte durée vous fera énormément de bien.

3. Le bébé n'arrive pas à téter

Dans ce cas, il faudrait rechercher la cause. Bébé pourrait ne pas pouvoir téter à cause d’une malformation comme un bec-de-lièvre, ou la  présence d’un frein de langue, etc.

A LIRE  : Bec de lièvre et Fente palatine

A LIRE: Frein de langue

Bébé pourrait également ne pas pouvoir téter à cause de la fatigue,  surtout s’il est un prématuré . Dans ce cas, il est très faible. Comme il a tout particulièrement besoin du lait de sa maman, on tire le lait et on le donne au bébé au biberon, à la tasse, ou à la seringue.

5. Le bébé refuse de téter

Cela survient généralement durant les 3 premiers jours qui suivent la naissance de bébé. Ce refus de téter s’accompagne souvent de somnolence. Dans ce cas, pas de panique, au bout de 2 à 3 jours, bébé tétera normalement, puisqu’il commencera à avoir faim. Ne vous découragez surtout pas car ce sont des incidents qui arrivent et tout reviendra à la normale.

6. Le découragement

L’allaitement ne se passe pas toujours comme prévu et cela peut mettre la maman dans tous ses états. Dans ce cas, éviter surtout de vous décourager, ne songez pas au sevrage. Faites-vous assister par un personnel de santé compétent qui saura vous accompagner tout au long du processus d’allaitement.

7. Bébé dort beaucoup

Si bébé dort beaucoup, ne le réveillez surtout pas. Nous vous recommandons d’adapter votre fréquence d’allaitement au rythme de sommeil de bébé si et seulement si :

  • bébé fait au moins 6 urines et 3 selles par jour
  • bébé a repris son poids de naissance et continue à prendre du poids
  • bébé s’éveille lui-même pour téter 8 fois ou plus par 24 heures
  • bébé est actif, efficace et avale bien pendant la tétée
  • bébé est calme et semble satisfait après le boire
  • Dans le cadre où bébé dort énormément mais ne manifeste pas les signes ci-dessus, alors, réveiller le et  donner lui le lait maternel.

Que faire pour réveiller bébé ? Mettez en pratique les consignes suivantes :

  • Observez bébé
  • Si bébé s’agite dans son sommeil, fait des mouvements de succion ou bouge les yeux sous les paupières, ces signes sont des signes de sommeil léger. Dans ce cas, vous pouvez le réveiller en essayant de le stimuler ou de changer sa couche, car il s’éveillera plus facilement.
  • S’il ne manifeste pas ces signes, cela voudrait dire qu’il est dans un sommeil profond, alors, il faudrait le laisser dormir.

8. Mes tétons sont petits, peu saillants

La taille des tétons n’influence en rien l’allaitement maternel puisque, pour téter, le bébé étire avec sa langue toute la partie du mamelon et de l’aréole et maintient cette partie bien en place dans sa bouche. Même si votre téton se rétracte vers l’intérieur, vous pouvez le faire ressortir par des effleurements avant de faire téter bébé. Attention bébé doit être calme avant la tétée.

9. Douleurs aux mamelons

Dans les jours qui précèdent l’accouchement, la sensibilité des mamelons est augmentée pour favoriser les réflexes de production et d’éjection du lait. En d’autres termes, vous avez davantage mal aux mamelons vers la fin de votre grossesse. Soyez sans crainte, cette douleur est juste pour favoriser le réflexe d’éjection du lait.

Si cette douleur au mamelon persiste, il faudrait veiller à ce que vous positionnez bien votre bébé, que vous mettez bien votre bébé au sein. Les lèvres de bébé doivent bien entourer la majeure partie de l’aréole. Comme astuce de grand-mère, la maman allaitante peut étaler une goutte de lait maternel sur le mamelon car il un antiseptique et cicatrisant.

Surtout garder le mamelon au sec entre les tétées.

 

 

10.Bébé régurgite beaucoup

Certaines mamans confondent souvent régurgitations et vomissements. Mais sinon, il existe de nombreuses astuces pour réduire les régurgitations chez bébés. Même si ces régurgitations n’ont rien de dangereux.

A LIRE : Que faire en cas de régurgitations du bébé

11. Bébé a des cloques de succion à la lèvre supérieure

Les cloques de succion n’ont rien de dangereux. Il s’agit juste de la petite peau qui recouvre l’ampoule. Pas de crainte, ces cloques de succion vont sécher et s’éliminer toutes seules. Elles peuvent être dues à une mauvaise position de bébé lors de la tétée ou encore suite à la présence d’un frein de langue.  

12. Bébé ne parvient pas à prendre le sein

Et oui cela peut arriver car les nouveau-nés ne se développent pas tous au même rythme. Certains ont besoin de plus de temps avant d’être capables de prendre le sein.

Dans ce cas, le réflexe inné de succion de bébé peut ne pas être en place. Vous devez donc aider votre bébé à retrouver son réflexe de succion en suivant les recommandations ci-après :

  • enlevez votre soutien-gorge
  • placez bébé peau contre peau entre vos seins.
  • se détendre et attendre qu’il commence à chercher ou à descendre vers le sein,
  • guidez bébé doucement. Surtout être patiente car cela peut prendre plusieurs minutes.

Cependant, hors mis l’absence du réflexe de succion, bébé peut avoir la difficulté à prendre le sein car :

  • mamelon plat ou invaginé
  • mamelon sorti au repos, mais qui se rétracte lorsque bébé essaie de le prendre
  • engorgement mammaire
  • problèmes de succion
  • frein de langue court
  • préférence particulière pour le biberon s’il a déjà été utilisé
  • a subi un accouchement instrumentalisé.

 

Dans ces différents cas, vous pouvez :

 

  • ne pas attendre que bébé pleure avant de lui mettre au sein
  • en cas d’engorgement mammaire, masser les seins avec des compresses chaudes pour les désengorger ;
  • varier les positions d’allaitement maternel
  • le simuler avant de le mettre au sein ;
  • Si vos seins sont engorgés, essayez de les assouplir (voir Engorgement).

 

 

13. Bébé refuse un sein, mais prend l’autre

Il arrive parfois que le bébé ait une préférence pour un sein. Il refuse l’un au profit de l’autre. Ne vous découragez pas, toujours continuer à proposer le sein refusé par bébé sans le forcer ; à la longue, il finira par prendre. Il est recommandé d’exprimer le lait du côté du sein refusé pour stimuler votre production.

14. Bébé prenait le sein, mais le refuse maintenant

Les bébés qui ont débutés avec le sein maternel, puis ont continué avec le biberon pour ensuite revenir au sein ont du mal à avec l’allaitement maternel et préfèrent donc le biberon.

Que faire?

  • Faire de courtes séances de tétées lorsque bébé est calme et n’a pas vraiment faim
  • Ne surtout pas le forcer 
  • Lui donner le sein en vous déplaçant avec lui 
  • Prenez votre bébé dans vos bras et offrez-lui le sein en bougeant ou en marchant.

15. Écoulement de lait entre les tétées

Quelle maman ne l’a pas vécu ? Sachez que ce mécanisme est normal. Il peut arriver que du lait coule de vos seins entre les tétées ou pendant la nuit. Cela permet de soulager les seins. N’hésitez pas de mettre des coussinets d’allaitements ou des compresses pour éviter d’être salie par le lait maternel.

16. Bébé qui s’étouffe durant la séance de tétée

Cela est dû au réflexe d’éjection puissant suite au débit de lait très rapide. Dans certains cas, bébé peut laisser le sein en pleurant pendant que le lait lui coule au visage.

Que faire dans ce cas?  La maman peut appliquer les consignes suivantes :

  • Faire des pauses entre les tétées
  • Varier les positions d’allaitement
  • Si le lait coule trop vite, enlever ce sein de la bouche de bébé
  • Si avant la tétée le sein est trop plein, stimulez le sein avant la tétée pour déclencher le premier réflexe d’éjection, extraire une quantité de ce lait maternel et ralentir l’écoulement au début
  • Retirez votre bébé du sein pendant quelques minutes si le lait commence à couler trop vite
  • Alternez les seins durant la tétée.

 

17. Présence d’une ampoule de lait

L’ampoule de lait est cette petite couche de peau qui bloque la sortie du lait sur le bout du mamelon.

Pour savoir que l’on a une ampoule de lait, vous devez ressentir les symptômes suivants :

  • Douleur intense au mamelon et parfois dans tout le sein, surtout en début de tétée.
  • Bosse ou région plus dure dans le sein possible.
  • Petit point blanc de 1-2 mm sur le bout du mamelon, parfois légèrement bombé.

Devant la présence d’une ampoule de lait il faut :

  • Appliquer un glaçon sur le bout du mamelon pendant 1-2 minutes pour l’engourdir et rendre le début de la tétée moins douloureux
  • Prendre un long bain chaud, ce qui va ramollir la peau du mamelon pour ensuite mettre bébé au sein à la sortie du bain.

 

 

 

 

 

 

Un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 29 =