Diversification alimentaire

Diversification alimentaire chez le bébé : Voici 9 gestes à éviter

Pour réussir la diversification alimentaire de bébé, il faut prendre certaines précautions.  Les mesures suivantes s’appliquent avant l’âge de 1 an. 

1- Éviter une diversification alimentaire précoce

Une diversification alimentaire est précoce lorsqu’elle commence avant l’âge de 04 mois. Elle est très dangereuse car cette diversification peut entraîner chez bébé:

  • des ballonnements associés à un excès de fibres ;
  • un risque élevé de surpoids ou d’obésité à l’adolescence ou à l’âge adulte ;
  • un risque de carence en calcium, en fer
  • des problèmes digestifs et rénaux liés à l’immaturité de l’appareil digestif et des reins ;
  • le développement d’allergies alimentaires et d’eczéma
  • une insuffisance en apports nutritifs.

2- Éviter de donner des charcuteries au bébé

En raison de leur forte teneur en mauvaises graisses, en sel et en nitrites, les charcuteries sont à éviter. Les nitrites sont  des agents de conservation qui empêchent le développement rapide des bactéries que ce soit sur les saucisses, les saucissons, dans les pâtés. Ce sont des substances toxiques à tendance cancérigène.

3- Ne pas saler les aliments de bébé

En raison de l’immaturité des reins, il vaudrait mieux éviter au moins jusqu’à l’âge d’un an. Le sel est fortement déconseillé dans l’alimentation d’un bébé de moins d’un an.

Il peut provoquer des problèmes de reins. Évitez également les cubes de bouillons qui en contiennent beaucoup, les chips ou autres biscuits apéritifs à votre enfant, qui sont des aliments à haute teneur en sel.

4- Ne pas faire de diversification alimentaire tardive

Débuter la diversification alimentaire chez bébé après l’âge de 06 mois présente de graves risques. Bébé peut présenter des carences très graves et des risques d’allergies élevés.

5- Réduire la quantité d'aliments riches en sucres

Les jus de fruits sont également déconseillés. Bien trop riches en sucres, ils peuvent être la cause de l’apparition de caries et de diarrhées. 

Trop de sucreries augmente également le risque d’obésité.

6- Éviter les produits alimentaires transformés

Leur consommation serait responsable de surpoids et d’obésité infantile, et de d’autres maladies plus graves.

7- Ne pas donner du miel

Le miel est à bannir de l’alimentation du bébé avant un an. Il est à l’origine du botulisme infantile, une maladie grave qui provoque la constipation, des difficultés respiratoires, des difficultés de succion,etc.

8- Surtout pas de lait de vache

Le système digestif du bébé de moins de douze mois n’est pas en mesure de supporter le lait de vache. Cette difficulté d’absorption peut endommager les reins de l’enfant. En plus, il n’apporte aucun nutriment nécessaire à un bébé de moins d’un an.

9- Autres aliments

Éviter également Les fruits à coques (comme les noix, noisettes… sont responsables de nombreux étouffements chez les jeunes enfants), les poissons avec une haute teneur en mercure,  les fruits de mer et les crustacés ( ce sont des aliments à fort risques allergènes et peuvent être responsable de nombreuses intoxications alimentaires),

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 22 =


Problème de santé ? Bénéficiez de 2 jours d’entretien avec la sage.

X

Accompagnement en ligne

Bénéficiez de conseils et de moyens de prévention dispensés par des personnels de santé compétents, pour être  à l’abri des complications des problèmes de santé et de leur récidive éventuelle.

DUREE: 3 mois