Maladies gynécologiques

Endométrite: tout savoir sur cette infection de l’endomètre

Encore méconnue du grand public, l’endométrite ou infection de l’endomètre est une pathologie qui peut avoir de graves conséquences si elle n’est pas traitée rapidement.

Les causes de l'endométrite

Cette pathologie peut avoir plusieurs causes:

  • la tuberculose
  • les changements de flore vaginale: Les douches vaginales sont ainsi à proscrire car elles “lavent” la flore vaginale normale et augmentent ainsi le risque de contamination
  • Les infections sexuellement transmissibles (IST), telles que la chlamydia, mycoplasme et la gonorrhée. Les IST représentent 50% des causes d’endométrite.
  • Mais également tout ce qui touche à la muqueuse intra utérine : avortement et accouchement qui peuvent laisser des débris placentaires, la mauvaise pose d’un stérilet, etc.

Quels sont les symptômes d'endométrite ?

L’endométrite se manifeste par :

  • la fièvre
  • des douleurs abdominales
  • des saignements en dehors des règles
  • des pertes vaginales abondantes, malodorantes et à l’aspect inhabituel
  • des frissons
  • des maux de tête
  • une sensation de malaise
  • une tachycardie.

Endométrite : Comment se fait le diagnostic ?

Le diagnostic de l’endométrite repose sur un examen clinique et gynécologique.  Un prélèvement vaginal est réalisé pour identifier les germes susceptibles de provoquer l’endométrite.  On peut également effectuer une analyse de sang, pour déterminer le nombre de globules blancs. Ce nombre augmente généralement à cause de l’infection. 

Endométrite: le traitement

Le traitement qui dure entre 10 jours et  3 semaines, est constitué d’antibiotiques, généralement des ovules.  Lorsque l’endométrite est causée par une IST, le partenaire sexuel de la personne infectée peut également avoir besoin de suivre un traitement, afin d’éviter toute récidive ou contagion mutuelle.

Les cas complexes peuvent nécessiter une administration intraveineuse et un séjour à l’hôpital. Particulièrement dans les cas où l’infection fait suite à un accouchement.

Lorsque l’infection fait suite à un accouchement ou à un avortement,  un curetage est prescrit lorsque des débris placentaires sont encore présents.  Un curetage est alors prescrit. Si l’endométrite est la conséquence de la pose d’un stérilet celui-ci soit être enlevé et un autre moyen de contraception est à envisager.
 
L’endométrite n’a pas de conséquences sur le déroulement de la grossesse lorsqu’elle est soignée correctement et à temps. En revanche si l’infection n’est pas traitée elle pourra gêner le développement normal de la grossesse et entraîner une fausse couche ou une grossesse extra-utérine.
 

 

Cliquez sur l'image pour télécharger

Comment prévenir l'endométrite ?

La prévention de l’endométrite, passe par la stérilisation du matériel lors de l’accouchement ou tout autre procédure gynécologique. En cas de chirurgie ou d’accouchement par césarienne, il est possible que le médecin prescrive des antibiotiques à prendre par précaution. 

Pour se protéger des infections sexuellement transmissibles (IST), il est important d’utiliser des préservatifs pendant les rapports sexuels.

Un commentaire

  • Jeoceline ndjomou

    Salut, svp aidez moi, à la fin de mon cycle où je devais avoir mes menstrues ,au contraire j’observe les tâches de santé léger ,pas beaucoup je ne sais pas ce qui se passe

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 + 21 =


Un problème de santé vous préoccupe ?

Bénéficiez d'un entretien médical en ligne