Maladies gynécologiques

Gonococcie et grossesse

La gonococcie encore appelée blennorragie est une infection sexuellement transmissible (IST) très contagieuse. Le principal mode de contamination est  l’acte sexuel avec un partenaire infecté.

Il est important de faire obligatoirement un dépistage de cette IST durant la grossesse si vous vous retrouvez dans l’un des cas suivants:

  • vous avez eu une IST dans les 2 années précédentes
  • vous avez plusieurs partenaires sexuels
  • utilisation incohérente des préservatifs
  • partenaire sexuel à moralité douteuse : compte tenu du fait que l’on ne connait pas réellement son partenaire sexuel, il est donc nécessaire de se faire dépister obligatoirement durant la grossesse.

Comment se manifeste la gonococcie chez la femme enceinte ?

La femme enceinte atteinte de gonorrhée peut présenter les signes et symptômes suivants:

  • miction douloureuse
  • augmentation des pertes vaginales
  • saignements vaginaux irréguliers
  • démangeaisons anales
  • douleur de l’anus
  • saignement de l’anus
  • selles douloureuses.

La gonococcie a-t-elle un impact sur le fœtus ?

Lorsqu’elle n’est pas traitée dans les plus brefs délais, cette maladie peut avoir des conséquences sur la grossesse. Elle peut entrainer un risque accru de fausse couche , d’infection, de rupture des membranes avant le début du travail , de naissance prématurée.

Durant l’accouchement par voie basse, il y’a risque de transmission de la mère au nouveau-né, pouvant ainsi entraîner chez le bébé une infection oculaire grave.

Cliquez sur l'image pour vous isncrire

Gonococcie et femme enceinte: quels sont les risques ?

A long terme, la gonorrhée peut entraîner chez la femme une maladie inflammatoire pelvienne (PID) , qui provoque des tissus cicatriciels pouvant bloquer les trompes de Fallope, des grossesses extra-utérines , l’ infertilité et des douleurs pelviennes chroniques.

Gonococcie: quelques moyens de prévention

Ces moyens aideront à réduire le risque de contracter la gonococcie

  • utiliser un préservatif à chaque rapport sexuel vaginal ou anal
  • pour les rapports oraux, avoir une digue dentaire.

 

 

Un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 26 =


Problème de santé ? Bénéficiez de 2 jours d’entretien avec la sage.

X

Un problème de santé vous préoccupe ?

Bénéficiez d'un entretien médical en ligne