Grossesse

Hygiène intime à adopter durant la grossesse

L’augmentation œstrogènes et les dérèglements hormonaux favorisent l’apparition de mycoses vaginales responsables d’irritations et démangeaisons au niveau du vagin. La femme enceinte se doit donc d’avoir une bonne hygiène intime.

La flore vaginale : qu’est-ce que c’est ?

La flore vaginale est un milieu particulièrement fragile. Flore microbienne variée, notre flore vaginale contient une multitude de germes vivant en harmonie.

C’est la meilleure protection contre les infections vaginales avec la participation particulière du bacille de Döderlein.

C’est quoi le bacille de Döderlein?

Le bacille de Döderlein est un germe spécifique qui se nourrit de glycogène, c’est-à-dire le sucre, présent dans des cellules du vagin.

Il le transforme en acide lactique responsable de l’acidité naturelle du vagin, qui le protège de certains germes venus de l’extérieur.

Quels sont les bons gestes à adopter durant l’hygiène intime ?

Une hygiène intime insuffisante, excessive ou faite avec des produits inappropriés peut entraîner la prolifération anormale de certains germes pathogènes, avec à la clé une infection vaginale ou une mycose.

A lire : Mycose vaginale et prévention

La femme enceinte doit prêter une attention toute particulière à son hygiène intime  afin d’éviter des infections qui pourraient nuire au bébé.

Les gestes à faire

La toilette intime doit être quotidienne, une à deux fois par jour.

  • utilisez la main pour frotter la vulve ( l’extérieur)  et non un gant, véritable «nids à microbes »
  • Privilégier les sous-vêtements en coton  aux matières synthétiques (qui favorisent l’apparition de germes et de mycoses) 
  • utiliser un produit lavant doux (alcalin) ou un produit spécial hygiène intime qui respectera l’équilibre de la flore vaginale.
  • après être allée à la selle, s’essuyer d’avant en arrière
  • pendant les règles, changez de tampon ou de serviette régulièrement (au moins toutes les 4 à 6 heures) car la flore vaginale est particulièrement sensible durant les menstruations.

Les gestes à éviter

Les douches vaginales sont à proscrire. Parfois pratiquées avec des produits agressifs, elles risquent au contraire de détruire la flore vaginale physiologique et l’acidité protectrice du vagin. Ceci pourrait l’exposer davantage aux infections.

  • éviter d’introduire les doigts à l’intérieur du vagin durant la toilette intime
  • Eviter de porter des vêtements trop serrés 
  • Ne pas utiliser d’ovules ou de produits intimes en cas d’irritation ou de sécheresse vaginale sans avis médical 
  • Le port de protège-slips est déconseillé . Il entraîne souvent des irritations et des démangeaisons.

Hygiène intime : des cas particuliers de soin ?

Il existe des cas particuliers durant lesquels il faudrait une hygiène intime assez particulière que vous soyez enceinte ou non.

  • Pendant la grossesse

L’augmentation œstrogènes et les dérèglements hormonaux favorisent l’apparition de mycoses vaginales responsables d’irritations et démangeaisons au niveau du vagin.

  • En cas d’infection urinaire,cystite ou mycose

Ces maladies qui engendrent l’assèchement des muqueuses vaginales, pour soulager les démangeaisons. Un lavage quotidien à l’eau claire ou au savon au ph neutre (proche de l’acidité de la peau) est la meilleure des préventions de ces types de problèmes.

  • Avant et après les rapports sexuels : pour rafraîchir et nettoyer 

  • Pendant les règles :pour nettoyer et rafraîchir 

  • Au début de la ménopause : pour hydrater et apaiser.

Durant l’hygiène intime, en cas démangeaisons, de mauvaise odeur vaginale, de sécrétions, il faut accorder une attention particulière.

Leave a Reply