Maladies du bébé

La jaunisse chez le nouveau-né

Encore appelée ictère, la jaunisse très fréquente chez le nouveau-né, débute à 2 ou 3 jours de vie. Elle atteint son maximum du 3e au 5e jour et disparaît après la 1re semaine mais peut pourtant durer quelques semaines  chez les bébés prématurés.

La jaunisse est plus fréquente chez les prématurés, chez les bébés ayant un petit poids de naissance et chez les bébés nés d’une mère diabétique ou ayant subi un gros stress (tel qu’une infection, une détresse respiratoire ou une asphyxie par manque d’oxygène).

Les catégories de jaunisse

L’on observe 2 types de jaunisse ou d’ictère, celle qui est physiologique et et celle qui est pathologique.

Jaunisse physiologique

La jaunisse physiologique n’est pas une maladie. Elle s’installe suite au mécanisme d’adaptation à la vie hors du ventre maternel, due à une accumulation dans le sang de pigments orangés appelés bilirubine, causant ainsi la coloration jaune du blanc des yeux et de la peau.

En effet, la destruction d’un excès de globules rouges produit par l’organisme du fœtus, provoque une augmentation rapide dans le sang du taux de bilirubine. Ce pigment orangé provoquera la coloration jaunâtre de la peau et du blanc des yeux. Vu l’immaturité du foie du bébé à la naissance, il peut avoir du mal à éliminer ce surplus de bilirubine dans les selles.

Dans la jaunisse physiologique, elle apparaît habituellement 24 à 48 heures après la naissance ; le taux de bilirubine revient à la normale en 1 ou 2 semaines car, l’organisme du bébé pourra éliminer par lui-même le surplus de bilirubine.

Jaunisse pathologique

La jaunisse pathologique est provoquée soit par une destruction importante de globules rouges (anémie hémolytique…), soit par une maladie du foie.

Ce qui entraîne un excès de bilirubine dans le sang.

Les causes de la jaunisse

1- L’allaitement maternel

La jaunisse liée à l’allaitement survient au 6e ou au 7e jour de vie. Elle est probablement causée par certaines substances contenues dans le lait maternel (ex. : hormones, enzymes, acides gras), qui diminuent l’élimination de la bilirubine par le foie.

Cette forme de jaunisse peut durer jusqu’à 2 mois. Si le bébé se développe bien, prend du poids, fait des urines et des selles normales,elle n’entraîne aucun problème et ne nécessite pas de traitement. L’allaitement peut continuer normalement.

Vous ne devez surtout pas croire que votre lait est toxique pour bébé.

2 - Un problème du foie

Les bébés atteint de jaunisse liée à un problème de foie ont la peau de couleur jaunâtre, sont plus irritables, ont des urines plus foncées et des selles plus pâles (voire presque blanches) et un changement progressif du teint.

Cette jaunisse peut s’installer suite à une inflammation (causée dans certains cas par l’hépatite) ou obstruction du foie (présence d’un obstacle à l’écoulement de la bile provoquant une rétention de bilirubine conjuguée qui passe dans le sang). En effet, le foie est malade. Il ne peut pas transformer la bilirubine.

3 - L'incompatibilité rhésus

Responsable d’une destruction prématurée des globules rouges, l’incompatibilité sanguine foeto-maternelle (systèmes Rhésus ou ABO) entraine une maladie hémolytique. Ici, le foie est débordé et ne peut métaboliser toute cette bilirubine libre qui lui arrive et dont le taux sanguin augmente.

Jaunisse et diagnostic

Le diagnostic de la jaunisse repose sur les signes et symptômes. En cas d’infection grave, il est demandé une analyse de sang complémentaire pour confirmer la présence d’un virus, ainsi qu’une échographie abdominale pour détecter une tumeur.

Comment la jaunisse se manifeste chez le bébé ?

Les signes et symptômes de la jaunisse sont assez parlants. L’on a :

  • Coloration jaunâtre de la peau et le blanc des yeux.
  • fièvre,
  • diarrhée,
  • foie volumineux à la palpation .

Il est important de consulter rapidement un pédiatre si, en plus, bébé :

  • refuse le sein ou le biberon,
  • est somnolent ou est irritable,
  • a perdu plus de 10 % du poids qu’il avait à la naissance,
  • a une pigmentation jaunâtre qui s’est intensifiée ou qui a atteint ses bras et ses jambes,
  • a des selles décolorées (blanches, beiges ou grisâtres).

Jaunisse : des complications ?

Un trop grand excès de bilirubine peut en effet endommager le cerveau et entrainer l’ictère nucléaire.

L’ictère nucléaire entraine sur le plan neurologique des séquelles graves telles que surdité, épilepsie, retard mental, une forme de paralysie cérébrale. L’ictère nucléaire, heureusement très rare, demande une prise en charge médicale et une hospitalisation immédiate.

Prise en charge de la jaunisse

Le principal traitement de la jaunisse est par photothérapie. Bébé peut subir deux ou trois séances de photothérapie, qui durent 3 ou 4h à chaque fois.). Ces séances sont  destinées à empêcher le taux de bilirubine de devenir trop élevé en raison du risque possible d’ictère nucléaire.

La surveillance du taux de bilirubine dans le sang  se fait également, en posant sur la peau du bébé un petit lecteur électronique (“flash”) qui donne une indication du taux de bilirubine dans le sang.

L’on peut obtenir les résultats suivants :

  • En cas de valeur élevée, un contrôle est effectué par une simple prise de sang.
  • A partir d’un taux de bilirubine de 130 à 150 mg/l (220 à 250 µmol/l), le nouveau-né à terme est exposé, nu en incubateur, à l’action des rayons d’une lampe “bleue” ou de néons : c’est la photothérapie.

Durant la photothérapie, le bébé est alors placé tout nu, les yeux protégés des rayons par un bandeau, sous une lampe de couleur bleue (ou blanche) qui a la propriété de dégrader la bilirubine. Le nombre d’expositions varie suivant l’intensité de la jaunisse. En général, l’exposition a lieu entre deux tétées.

Le personnel surveille la température et l’état d’hydratation du nouveau-né pour éviter les coups de chaleur.

Lorsque le taux de bilirubine libre descend en-dessous des taux dangereux (cela peut prendre 5, 06 jours, voire plus), la photothérapie est interrompue après quelques jours. Si cette mesure thérapeutique ne suffit pas, d’autres traitements sont entrepris en unité spécialisée.

Concernant l’évolution de santé du bébé, la couleur des urines constitue un bon indicateur de la maturation du bébé. Si les urines sont transparentes, alors, la bilirubine est encore présente dans le sang. Si elles prennent une couleur plus foncée, presque marron, cela signifie que le pigment est en train d’être éliminé. Ce qui est un pas pour la sortie de bébé de l’hôpital.

Jaunisse : quand s’inquiéter ?

La jaunisse est plus dangereuse pour les bébés :

  • dont le groupe sanguin est incompatible avec celui de leur mère,
  • qui ont une jaunisse plus tôt dans la vie, notamment pendant les 24 premières heures de vie,
  • dont la jaunisse s’est étendue aux bras et aux jambes,
  • nés avant 37 semaines de grossesse,
  • qui pèsent moins de 2 500 grammes (5,5 livres) à la naissance,
  • qui ont des bleus ou une enflure du cuir chevelu après la naissance,
  • dont les frères et sœurs ont eu la jaunisse à la naissance et qui ont eu besoin d’une exsanguinotransfusion (leur sang a été complètement remplacé par d’autre).

Des moyens de prévention en cas de jaunisse?

La prévention ou la diminution du risque peut passer par l’allaitement maternel pendant les premières heures de vie de bébé. Bébé fera alors plus de selles. Me lait maternel donnera également au foie de bébé l’énergie nécessaire pour traiter la bilirubine. Les selles de bébé passeront de ce fait du vert foncé au jaune.

En cas d’impossibilité d’allaitement, prévenir le personnel de santé pour une prise en charge.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 3 =