Maladies gynécologiques

Le Cancer du sein: un dépistage précoce pour de meilleures chances de guérison

Le cancer du sein, plus fréquent chez les femmes, fait de plus en plus de ravages. Il apparaît très rarement chez les hommes et se développe à partir des cellules de la glande mammaire. 

Il existe plusieurs types de cancer du sein. Ceux-ci sont classés en fonction des critères suivants:

  • la localisation de la tumeur,
  • le grade,
  • l’état migratoire des cellules cancéreuses,
  • le stade,
  • le sous-type moléculaire,
  • la mutation de gènes.

Il est important de noter que les cancers ne suivent pas tous le même traitement.  De ce fait, les chances de guérison d’une personne victime dépendront du type de cancer.

 

Les types de cancer du sein

1- Les plus fréquents

  • Carcinome canalaire

Il représente plus de 80% des cancers du sein. Ici, les cellules cancéreuses sont présentes dans les canaux galactophores. Dans cette catégorie, on retrouve deux types de cancer:

    •  Le carcinome canalaire in situ (CCIS) : c’est la tumeur qui contamine les glandes transportant le lait, des glandes mammaires au mamelons,
    • Le carcinome canalaire infiltrant (CCI) : pouvant se propager jusqu’à atteindre les tissus mammaires, il est le plus invasif.
  • Carcinome lobulaire 

Il indique la présence des cellules cancéreuses dans les lobules et représente de 10-15 % des cancers du sein. On y retrouve: 

    • Le carcinome lobulaire in situ (CLIS) : il s’agit d’une altération qui augmente les risques de développer un cancer par la suite,
    • Le carcinome lobulaire infiltrant (CLI) : débute dans les glandes mammaires et se propage dans les autres tissus du sein.
Cliquez sur l'image pour lire la vidéo

2- Les plus rares

Parmi les types de cancer les plus rares, on distingue: 

  • Le cancer inflammatoire du sein: ce type de cancer agit en bloquant certains vaisseaux de la peau qui recouvre les seins. Il se développe très rapidement et se manifeste par une rougeur, un gonflement et même une sensibilité des seins.
  • La maladie de Paget du sein: elle affecte davantage les femmes âgées de plus de 50 ans. Elle apparaît sous la forme d’une éruption cutanée ou d’autres changements sur la peau du mamelon, habituellement sur un seul sein.
  • le lymphome diffus à grandes cellules B (type de lymphome non hodgkinien): il se développe au dépend des lymphocytes B. Ce type de cancer peut envahir divers compartiments de notre organisme, des ganglions lymphatiques jusqu’aux nombreux organes où les lymphocytes B sont susceptibles de circuler.
  • Le sarcome des tissus mous: ce type de tumeur cancéreuse peut envahir les tissus voisins et les détruire.
  • la tumeur phyllode: ce type de tumeur se développe dans la graisse du sein.

Dans cette catégorie de cancers les plus rares, on retrouve aussi le carcinosarcome, le cancer du sein de type basal,  le mélanome, les tumeurs métaplasiques, le carcinome adénoïde kystique, etc.

Cancer du sein: causes et facteurs de risque

Les facteurs de risques sont généralement liés à des éléments hormonaux, ou  un mode de vie qui implique entre autre la consommation excessive d’alcool et de tabac, peu ou pas d’activité physique, etc. On peut aussi citer :

  • L’âge : l’âge moyen de manifestation est de 62 ans mais à partir de 50 ans, les risques sont les mêmes,
  • Les traitements hormonaux liés à la ménopause
  • Les antécédents personnels : certaines affections du sein telles que la présence de kystes dans les deux seins,
  • La pilule : les prises en début de puberté ou une prise prolongée augmente légèrement le risque de contracter le cancer du sein,
  • La prédisposition héréditaire : il est très probable pour une femme de contracter la maladie si la mère ou la sœur l’ont déjà eu, surtout avant la ménopause.
  • L’exposition aux radiations
  • L’obésité postménopause: en cas d’obésité, après la ménopause, les tissus graisseux sont présents en quantité et produisent ainsi beaucoup d’œstrogènes.
  • les grossesses tardives
  • le diabète de type 2.

Les symptômes du cancer du sein

Voici quelques-uns des signes et symptômes du cancer du sein 

  • Des écoulements au niveau des mamelons: tout écoulement autre que le lait maternel
  • Des ganglions gonflés et durs au niveau des aisselles,
  • Une masse dure dans un sein,
  • Un changement de la taille et/ou la forme du sein
  • Une modification de l’aspect du mamelon
  • Une modification notoire de la peau du sein: présence des capitons(aspect de peau d’orange), plissements et même une rougeur et un gonflement de la peau.

Cancer du sein: comment savoir que l'on en souffre?

Il est important de faire davantage de dépistages réguliers du cancer du sein. Plus le dépistage est précoce, plus les chances de guérison sont élevées.

Pour diagnostiquer le cancer du sein, cela passe par différents examens à savoir:

  • La mammographie. Elle permet d’obtenir davantage de clichés mammaires. Pris dans différents angles, et plus détaillés. Il est important de le faire tous les 2 ans.
  • L’échographie mammaire qui a pour missions principales:
    • l’examen  toute masse ou anomalie qu’un examen clinique des seins ou qu’une mammographie aurait détectée dans un sein ;
    • Déterminer si une tumeur est solide ou s’il s’agit d’un kyste rempli de liquide ;
    • Bien identifier la région du sein où se trouve le problème en vue de faire une biopsie.
  •  La ponction biopsie : il peut s’agir d’une ponction à aiguille fine (complétée parfois par une biopsie) ou d’une micro biopsie

Le diagnostic passe également par une prise de sang dans le but de rechercher la présence de marqueurs tumoraux; ou par divers examens de l’imagerie médicale (radiographie du thorax, échographie du foie, scintigraphie osseuse, scanner..) pour rechercher d’éventuelles métastases.

Le traitement du cancer du sein

Le choix du traitement contre le cancer du sein va dépendre des facteurs suivants:

  • le stade du cancer au moment du diagnostic,
  • les  informations personnels du patient ( l’âge du patient, les antécédents personnels médicaux et chirurgicaux et antécédents familiaux)
  • le type de cancer,
  • la localisation de la tumeur cancéreuse,
  • le grade, 
  • la présence ou non de métastases,
  • le statut des récepteurs hormonaux
  • des contre-indications aux traitements.

 

Selon l’objectif du traitement, l’on peut recourir à :

  • Une chirurgie mammaire : une tumorectomie ( ablation chirurgicale de la tumeur et d’une partie des tissus sains qui l’entourent) ou une mastectomie radicale (ablation de tout le sein). Ce type de traitement concerne plus le carcinome canalaire in situ (CCIS), ou un cancer du sein infiltrant non métastasique.

La chirurgie mammaire s’accompagne généralement par une radiothérapie.

  • Une radiothérapie: pouvant être interne ou externe.

Elle est pratiquée pour traiter directement la tumeur lorsqu’une opération n’est pas possible. La radiothérapie peut être pratiquée en complémentarité à une chirurgie mammaire pour diminuer les risques de récidive locale de la maladie après une chirurgie, irradier les différentes zones ganglionnaires autour du sein lorsque le curage ganglionnaire par chirurgie a montré de nombreux ganglions envahis.

  • Une biopsie chirurgicale: réalisée dans les cas de cancers lobulaires in situ (CLIS) qui sont sur surveillance régulière.
  • Une chimiothérapie: rencontrée dans les cas de cancer du sein métastatique.

Chez ce  type de cancer, les tumeurs sont  formées à partir de cellules cancéreuses qui se sont détachées de la première tumeur du sein (dite primitive) et ont migré par les vaisseaux lymphatiques ou les vaisseaux sanguins dans une autre partie du corps (os, poumons, foie le plus fréquemment) où elles se sont installées.

La chimiothérapie peut être adjuvante (réalisée après la chirurgie) ou néoadjuvante ( réalisée avant la chirurgie). Dans certaines situations, elle est accompagnée de chirurgie, radiothérapie et même d’hormonothérapie lorsque la tumeur est hormonosensible.

Une hormonothérapie: elle a pour objectif  principal la réduction du  risque de métastases. L’hormonothérapie est pratiquée dans les cas de cancer hormonosensible.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 ⁄ 2 =


Problème de santé ? Bénéficiez de 2 jours d’entretien avec la sage.

X

Un problème de santé vous préoccupe ?

Bénéficiez d'un entretien médical en ligne