Accouchement sans complications

Le secret pour un bon accouchement

Un bon accouchement se prépare dès le début de la grossesse. Il  dépend de plusieurs facteurs :

  • absence de déchirures,
  • absence de complications (hémorragies, ruptures utérines, souffrance, fœtale, dystocie du travail)
  • bon déroulement du travail d’accouchement
  • etc

L’accouchement est un processus plus ou moins long décomposé   en 3 étapes:

  • le travail d’accouchement qui commence avec les contractions utérines et continue jusqu’à la dilatation complète du col de l’utérus
  • l’expulsion du fœtus
  • la délivrance qui désigne l’expulsion des annexes fœtales (placenta et membranes) des voies génitales de la femme .

 

L’accouchement idéal

Pour la plupart des femmes enceintes, un accouchement idéal est un accouchement qui répond à plusieurs critères.

1- Accouchement sans déchirures

Les déchirures occasionnées par un accouchement peuvent entrainer des fuites urinaires, des béances vaginales ( elles entrainent une baisse du désir sexuel chez les deux partenaires),  des douleurs périnéales et même des prolapsus.

2- Accoucher d’un bébé vivant et bien portant

Les décès à la naissance sont  généralement causés par une souffrance fœtale. On parle de souffrance fœtale lorsque le fœtus  ne reçoit pas assez d’oxygène, il aura beaucoup de peine à respirer. Elle peut avoir plusieurs origines :

  • un travail stationnaire
  • une anémie sévère
  • un diabète gestationnel ou toute autre pathologie maternelle
  • un hématome retro-placentaire ou toute autre anomalie vasculo-placentaire( pré-éclampsie, éclampsie, HELLP syndrome, hémorragie foeto-maternelle, placenta praevia et autres anomalies d’insertion placentaire).

3- Un accouchement sans épisiotomie

L’épisiotomie survient devant des cas de macrosomie fœtale (fœtus de plus de 4kg de poids), de dystocie des épaules, de souffrance du fœtus au moment de la phase d’expulsion, de périnée court, inextensible et fragile.

4- Le travail d’accouchement qui n’est pas stationnaire

Un travail d’accouchement stationnaire ou prolongé peut être du à :

  • Une dysproportion fœtopelvienne : le fœtus est plus gros que le bassin et ne parvient pas à descendre
  • Une dystocie dynamique : les contractions utérines sont insuffisantes et inefficaces.

5- Un accouchement sans complications

Au cours de l’accouchement,  des complications peuvent survenir. 

  • des pathologies maternelles (paludisme, anémie sévère, infections)
  • infections foetales
  • détresse respiratoire,
  • inhalation du liquide amniotique,
  • rupture prématurée des membranes,
  • décollement placentaire,
  • éclampsie,
  • saignements  abondants, 
  • retention placentaire,
  • rupture utérine…..

6- Une bonne préparation à l'accouchement

Généralement, les accouchements se suivent, mais ne se ressemblent pas. C’est un processus qui s’accompagne souvent de beaucoup de stress, d’angoisse, de pleurs et de crises de nerfs. Ceux-ci ne sont pas sans conséquences sur le déroulement de l’accouchement.  

Une bonne préparation vous permet de mieux gérer votre accouchement.

Au cours de la préparation à l’accouchement, vous apprendrez les gestes et la conduite à tenir qui vous permettront  de  prévenir les éventuelles complications, et de mieux les gérer le cas échéant.

Vous êtes mieux préparer à affronter les difficultés de l’accouchement, dans le cas où celles-ci surviennent.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour bénéficier de notre préparation à l’accouchement.

Accouchement idéal: quels sont les bienfaits ?

Un bon accouchement :

  • favorise le lien mère-enfant
  • vous met à l’abri des traumatismes que peut entrainer un accouchement compliqué
  • garantit votre santé  et celle de votre bébé
  • vous préserve des conséquences que peuvent entraîner les complications pouvant survenir durant l’accouchement.

Leave a Reply