Gynécologie

L’impuissance sexuelle: les signes qui ne trompent pas

L’impuissance sexuelle est un sujet encore très tabou pour beaucoup. Elle peut avoir un effet ravageur dans la vie d’un homme et de son entourage si elle n’est pas rapidement traitée. Il devient donc important de sensibiliser le plus de personnes possibles sur le sujet et limiter ainsi son impact.

Impuissance sexuelle : Qu'est-ce que c'est?

L’impuissance sexuelle, encore appelée dysfonction érectile  se définit comme une incapacité de l’homme à obtenir ou maintenir une érection pendant un bout de temps durant des rapports sexuels.

Causes et facteurs de risque

De nombreux éléments peuvent entraîner ou favoriser une impuissance sexuelle chez un homme notamment :

  •  l’obésité
  •  l’arthrosclérose et d’autres cardiopathies: tout cela affecte la capacité du cœur à bien pomper le sang, il n’y a donc pas un flux sanguin suffisant vers le pénis, donc pas d’érection.
  •  le tabagisme
  •  des troubles du sommeil
  •  le diabète: affecte la circulation sanguine ainsi que les taux d’hormones, occasionnant ainsi un impact sur les sensations du pénis
  •  certains médicaments : tels que les médicaments de la chimiothérapie contre le cancer (ex: tagamet) , les diurétiques (furosémide), les inhibiteurs sélectifs (fluoxétine, la paroxétine) , les alpha-bloquants ( tamsulosine), les dépresseurs du système nerveux central ( diazépam, codéine…), les hormones synthétiques, les stimulants du système nerveux central, les bêta-bloquants, les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine.

La prise de certains médicaments peut affecter le flux sanguin, ce qui peut entraîner une impotence sexuelle.

  • des maladies vasculaires
  • un excès de cholestérol
  •  un faible taux de testostérone
  • l’hypertension artérielle,
  •  l’alcoolisme
  • une anxiété, le  stress
  •  le syndrome métabolique
  • une dépression
  • des affections ou lésions nerveuses: une sclérose en plaques, maladie de parkinson, maladie d’Alzheimer, etc. Ces troubles neurologiques affectent la capacité du cerveau à communiquer avec le système. reproducteur.

Symptômes et diagnostic

Pour parler d’impuissance sexuelle, les symptômes devraient avoir persisté depuis au moins trois mois. Durant cette période, on observera certainement une baisse ou perte de la libido, des pannes d’érection fréquentes, de courtes durées ou incomplètes.

Le diagnostic d’une impuissance sexuelle passe des interrogatoires médicaux et certains examens notamment:

  • un interrogatoire sur le mode de vie, l’hygiène de vie , les antécédents médicaux
  • un examen physique du pénis et des testicules
  • des analyses de sang et d’urine : à la recherche des maladies telles que le diabète, les cardiopathies, etc. Pas seulement des maladies, aussi pour l’évaluation des taux de testostérone
  • un examen psychologique: pour rechercher d’éventuels troubles émotionnels, psychologiques
  • une échographie : pour voir s’il y’a des problèmes de circulation sanguine au niveau du pénis.

Traitements

Le traitement d’une dysfonction érectile repose sur la cause et la gravité de cette impuissance sexuelle.

Il existe des traitements par voie orale généralement proposés en premier lieu :

  • – le sildénafil (Viagra®)
  • – le tadalafil (Cialis®)
  • – le vardenafil (Levitra®)

Ces quatre médicaments renforcent les effets de l’oxyde nitrique (produit chimique naturel produit par le corps qui détend les muscles du pénis). Ces médicaments augmentent le flux sanguin, pour l’obtention d’une érection en réponse à une stimulation sexuelle.

  • Autres médicaments: auto-injection d’alprostadil, suppositoire urétral d’alprostadil, remplacement de la testostérone, etc.

Les médicaments prescrits contre une impuissance sexuelle ne provoquent pas directement d’érection. Ils amplifient juste le signal. Ce ne sont pas des aphrodisiaques.

Vous pouvez vous procurer ces médicaments sur ordonnance médical uniquement.

Certains médecins peuvent faire recours à d’autres types de traitement tels que les pompes à pénis, les implants péniens. Ces médicaments ont pour objectif de faciliter l’érection mais pour des résultats favorables, il faudra les accompagner de stimulations sexuelles telles que les préliminaires, les caresses, etc.

Cependant, améliorer votre alimentation et votre hygiène de vie peut participer à lutter contre cette dysfonction érectile. Votre état de santé générale s’améliorera dès lors, ce qui éloignera les problèmes à l’origine de l’impuissance comme le diabète ou l’excès de cholestérol.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 9 =