Blog,  Grossesse pathologique

Hydramnios ou anomalie du liquide amniotique

Vous savez certainement ce qu’est le liquide amniotique. C’est ce liquide dans lequel baigne le bébé durant toute la grossesse. Une quantité anormale du liquide amniotique pourrait provoquer des complications tout au long de la grossesse.

L’hydramnios désigne donc une anomalie liée au liquide amniotique caractérisée par un excès de liquide amniotique pendant la grossesse. Le liquide amniotique en trop grande quantité pouvant dépasser les 2 litres.

En effet la quantité normale de ce liquide varie au cours de la grossesse, passant d’environ 20 ml à 7 semaines d’aménorrhée, à quelque 980 ml entre 32 et 36 semaines d’aménorrhée, pour ensuite diminuer légèrement jusqu’au terme. 

1- Comment est obtenu le liquide amniotique?

Le liquide amniotique, qui remplit la poche, est principalement issu des sécrétions des membranes qui entourent le fœtus, et de son urine, qui apparaît dès le 4e mois de grossesse, lorsque ses reins commencent à fonctionner.

2- Comment s'effectue le diagnostic?

Il existe diverses techniques pour diagnostiquer l’hydramnios durant la grossesse.

  • L’échographie, au cours duquel, deux types de mesures sont réalisées.

La mesure de la plus grande citerne (GC), la plus grande zone noire autour du bébé. On parle d’un hydramnios lorsqu’elle dépasse les 12 cm. L’autre mésure est la mesure dite des quatre quadrants, qui va permettre d’établir l’indice amniotique (IA) : un indice amniotique “normal” est compris entre 5 et 24 cm. On parle généralement d’hydramnios au-dessus de 24 cm.

3- Quelles sont les causes de l'hydramnios?

Divers facteurs favoriseraient la survenue de l’hydramnios durant la grossesse.

Nous avons entre autres plusieurs catégories:

  • les causes materno-fœtales: diabète gestationnel, incompatibilité sanguine fœto-maternelle, anémies sévères, infections du fœtus
  • les causes fœtales: malformations (système nerveux central, système digestif, poumons, cœur, spina bifida…), anomalie chromosomique (trisomie notamment), tumeur cervicale;
  • les causes placentaires et liées au cordon: anomalies du placenta, syndrome transfuseur-transfusé en cas de grossesse gémellaire, obstacles à la circulation du cordon (nœud, torsion, tumeur, thrombose) ;
  • les causes indéterminées : notamment du fait d’un fœtus de poids supérieur à la moyenne, pouvant expliquer l’excès de liquide amniotique en conséquence.

 

Selon la cause, des examens complémentaires tels que prise de sang pour recherche de diabète, amniocentèse pour caryotype du fœtus, test de Kleihauer-Betke (pour l’hémorragie fœto-maternelle), sont réalisés.

4- Les complications de l'hydramnios sur la grossesse

Notons que, tout excès nuit. De  ce fait l’hydramnios n’est pas sans conséquence sur le déroulement de la grossesse. Comme complications, nous pouvons avoir :

5- Quelle prise en charge pour l'hydramnios?

La prise en charge prend en compte les éléments suivants :

  • Échographie pour suivre le développement du fœtus et mesurer le niveau de liquide amniotique
  • Suivi du rythme cardiaque du fœtus : réalisé pour vérifier que le fœtus se porte bien (test de réactivité fœtale 
  • Traitement de toute affection sous-jacente tel qu’un diabète ou une hypertension artérielle
  • Parfois, drainage du liquide amniotique
  • Accouchement.

Leave a Reply