Gynécologie

Métrorragies: Comment les éviter ?

Les métrorragies sont des saignements vaginaux ou utérins survenant entre les règles à intervalles réguliers. Ce sont des saignements inter menstruels. Ils peuvent apparaître avant ou pendant la puberté, pendant les interactions sexuelles notamment sous pilule, après la ménopause.  Cependant, les causes diffèrent en fonction de la période d’apparition.

Causes et facteurs de risques

Les causes varient selon la période d’apparition :

  • Avant la puberté : il peut s’agir de lésions vulvaires, de puberté précoce, d’un abus sexuel ou de la présence d’un corps étranger dans le vagin.
  • Pendant la puberté : une endométriose, un kyste folliculaire, une maladie hémorragique, la présence d’un stérilet, un traitement hormonal au dosage insuffisant .
  • Pendant la grossesse : une fausse couche, grossesse extra utérine, une tumeur bénigne du placenta; hématome retro-placentaire.
  • Pendant la ménopause : un cancer de l’utérus, un fibrome (tumeur bénigne de l’utérus), un vieillissement des cellules, une atrophie de la muqueuse utérine…

Les métrorragies peuvent également être causées par:

  • des déséquilibres hormonaux liés aux contraceptifs oraux ou des problèmes avec les glandes productrices d’hormones ou des zones du cerveau
  • la prise de certains anticoagulants et par conséquent les troubles de la coagulation sanguine
  • certaines affections de l’utérus ou du col de l’utérus( fibromes ou des polypes), des tissus cicatriciels, une inflammation ou un cancer
  • l’endométriose, l’adénomyose
  • des infections, telles que les verrues génitales ou les infections à levures, peuvent provoquer des saignements.

Certaines maladies chroniques telles le diabète, les troubles de la coagulation sanguine et les troubles thyroïdiens peuvent contribuer à la métrorragie.

Symptômes et diagnostic des métrorragies

Les métrorragies se caractérisent principalement par des saignements abondants entre les règles. Ceux-ci peuvent plus ou moins être importants avec du sang rouge vif ou noirâtre, avec des caillots ou non sur plusieurs jours.

Associés à ces saignements hors règles, la femme peut également ressentir des crampes ou des douleurs abdominales. Devant ces signes et symptômes il est important de consulter rapidement.

La principale complication des métrorragies est l’anémie. A ce stade, les métrorragies seront donc accompagnées de fatigue, pâleur, vertiges, étourdissements, essoufflement, etc.

Cliquez sur l'image pour lire la vidéo

Le dépistage des métrorragies passe par certains examens, et analyses sanguines:

  • des tests sanguins pour vérifier les troubles qui provoquent des saignements (des carences nutritionnelles, des infections, des marqueurs d’inflammation, etc)
  • des tests pour vérifier les niveaux d’hormones et la fonction thyroïdienne
  • des échantillons d’urine pour vérifier la grossesse, l’infection ou les IST
  • échographies pelviennes, endo-vaginales.
  • hysteroscopie, hysterosalpingographie ( radiographie des cavités de l’utérus et des trompes utérines),
  • des prélèvements : biopsie, frottis..

Le traitement

Le traitement des métrorragies est fonction des causes. Il peut y avoir des traitements médicamenteux.

Comme traitement médicamenteux :

  • les contraceptifs hormonaux oraux
  • les DIU hormonaux
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens
  • la prise de l’acide tranexamique: l’acide tranexamique (Lysteda) aide à réduire la perte de sang menstruel et ne doit être pris qu’au moment du saignement.

 

Le praticien peut également faire recours à d’autres types de traitement tels:

  • dilatation curetage: ayant pour but de retirer les tissus de la muqueuse utérine afin d’arrêter les saignements
  • embolisation de l’artère utérine: en exemple dans le cas des fibromes pour les empêcher de grossir car ne reçoivent plus d’apport sanguin et réduire ainsi les métrorragies.
  • interventions chirurgicales selon la cause (myomectomie, hystérectomie, ablation de l’endomètre, résection endométriale, etc)

La prévention repose essentiellement sur la prévention des différents facteurs de risques.

Métrorragies: Les aliments à privilégier

La principale complication de la métrorragie est l’anémie. Il est donc important pour les femmes atteintes de privilégier les aliments suivants:

  • Aliments riches en magnésium : les graines de sésame, les graines de pastèque, l’avoine, le cacao, la citrouille, la courge. Les magnésium aide à réduire les saignements
  • Aliments riches en vitamine B6: tels les céréales enrichies, les bananes, les épinards, les graines de tournesol, les avocats, le jus de tomate et le saumon
  • Aliments riches en fer: les légumes, les fruits secs, les noix, les haricots, les épinards, le brocoli, les grains entiers et les céréales
  • Une boisson bio à base du gingembre aide à réduire les saignements
  • Les huiles de poisson peuvent également aider à fluidifier le sang menstruel sombre et épais.
  • Les poissons et fruits de mer tel le saumon, le thon, les sardines et les huîtres sont de riches sources d’ acides gras oméga-3 .   Ces nutriments peuvent réduire l’inflammation dans le corps et peuvent aider à lutter contre les douleurs abdominales pendant les métrorragies.

Métrorragie: les aliments à éviter

  • des aliments riches en quantités excessives de sucre comme les gâteaux, les biscuits et les tartes
  • des Aliments à haute teneur en sel:  frites, pizzas et autres aliments frits
  • des Boissons contenant de la caféine ( le thé et le café)
  • le curcuma et l’ail en quantité excessive: Le curcuma et l’ail sont des anticoagulants et peuvent augmenter le flux sanguin.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =


Problème de santé ? Bénéficiez de 2 jours d’entretien avec la sage.

X