Bébé

Le muguet buccal chez bébé et son traitement

Le muguet buccal du bébé est une infection bénigne causée par  un champignon microscopique Candida Albicans, un champignon qui se développe dans la bouche de l’enfant.

Le muguet buccal du bébé est fréquent chez les nourrissons, apparaît habituellement durant les 6 premiers mois de la vie, car la maturation de leur système immunitaire n’est pas tout à fait achevée. Elle dure 1 ou 2 semaines, parfois davantage et se manifeste par des taches blanchâtres sur la langue et à l’intérieur de la bouche. 

Les symptômes du muguet buccal

Le muguet buccal du bébé se manifeste par :

  • des petites taches points blanches ou plaques blanches sur la langue, sur l’intérieur des joues, et des lèvres et quelques fois sur les gencives 
  • Petites fissures dans la bouche de bébé. Ces fissures peuvent être rouges et gonflées sa bouche peut aussi être sèche.

Il ne faut surtout  pas confondre ces petites blanches avec des dépôts de lait.

Pour confirmer que bébé est atteint de muguet buccal, la maman devrait appliquer cette astuce toute simple. Entourer son doigt d’une compresse et frottez délicatement la muqueuse buccale de votre enfant. Si ce sont des résidus de lait, ils s’en iront. Dans le cas contraire, il s’agira bien d’un muguet.

  • bébé est parfois maussade
  • bébé éprouve de la difficulté à téter ou à manger.

Il est primordial de consulter le médecin rapidement si bébé :

  • a plus de 9 mois
  • refuse de s’alimenter depuis 24 heures. Le contact du lait sur les lésions peut être douloureux et occasionner des pleurs au moment des tétées et du biberon.
  • souffre d’infections au muguet régulièrement
  • a une infection qui dure depuis plus de 2 semaines.

Muguet buccal : des possibilités de transmission ?

Le muguet buccal peut se transmettre par l’échange d’objets contaminés que le bébé met souvent dans sa bouche, par exemple les tétines des biberons et les anneaux de dentition et autres jouets contaminés.

Le muguet buccal du nourrisson pourrait être transmis aux mamelons de la mère qui allaite.

Non traité, le champignon à l’origine du muguet peut s’étendre à l’appareil digestif, occasionnant alors des vomissements, des diarrhées et/ou un érythème fessier.

Traitement en cas de muguet buccal chez le nourrisson ?

En cas de muguet buccal, lorsque vous vous rendrez chez le pédiatre pour consultation, il vous sera prescrit un gel de type Mycostatine® ou Fungizone® pour badigeonner la bouche de l’enfant et atténuer ses douleurs. Au bout de trois jours environ, bébé trouvera satisfaction.

Si vous allaitez, il est possible que le médecin vous prescrive également un onguent fongicide pour guérir vos mamelons infectés ou pour prévenir leur contamination.

Muguet buccal : quelques précautions

Bien appliquer les précautions suivantes en cas d’atteinte de muguet buccal chez bébé :

  • Laver dans l’eau bouillante, après chaque usage, les tétines des biberons, les suces, les anneaux de dentition et autres objets que bébé porte à sa bouche. Ensuite, les rincer dans un mélange contenant 50 % d’eau et 50 % de vinaigre blanc.
  • En cas d’allaitement maternel, bien laver les mamelons après chaque tétée. Prendre soin de bien les sécher et les recouvrir de compresses stériles sèches ; les Changer après chaque tétée.
  • Laver régulièrement les mains à l’eau propre et du savon.

Allaitement maternel et muguet

Les mamans peuvent également contracter le muguet durant l’allaitement maternel. Cela peut être une candidose du mamelon, voire des canaux galactophores, au niveau de la glande mammaire.

Cette candidose pourrait se manifester par des douleurs lors de l’allaitement maternel, suite aux mamelons irrités, la formation de crevasses et/ou des croûtes accompagnées de démangeaisons.

Le médecin devra donc prescrire à la maman un médicament également. Elle devrait aussi changer régulièrement les coussinets d’allaitement et les soutiens gorges pour limiter la macération et donc la prolifération du champignon.

Leave a Reply