Accouchement difficile

Que faire en cas d’accouchement inopiné ?

Un accouchement inopiné est un  accouchement qui se produit à domicile, dans la rue, dans un taxi ou dans un milieu autre que le milieu hospitalier.  Il présente des risques tant pour la mère que pour le bébé.

Comment identifier les signes d'un accouchement inopiné ?

Toute femme enceinte en phase active durant le travail d’accouchement, surtout en dilatation avancée est prédisposée à un accouchement imminent.

En présence d’une femme sur le point d’accoucher, il faut rassembler un certain nombre d’informations pour savoir si l’accouchement est imminent.

1- Le score de Malinas

C’est un tableau de calcul qui permet d’évaluer rapidement le risque d’un accouchement imminent.

Il contient 5 critères évalués en nombre de points.  Lorsque le score de Malinas est supérieur à 5, la patiente  risque accoucher.

2- D'autres signes

  • le travail a commencé depuis plusieurs heures
  • la rupture de la poche des eaux a eu lieu
  • Les contractions sont  intenses (le ventre se durcit), très douloureuses,  prolongées (plus de 1 mn) et se produisent très régulièrement, à un rythme très rapproché (moins de 3 mn entre 2 contractions)
  • distension de la tête sur le périnée : La tête commence à distendre le périnée et les cheveux apparaissent.

Les précautions à prendre en cas d'accouchement inopiné

1- Le personnel de santé présent hors du milieu hospitalier

Tout personnel médical  qui rencontre une femme enceinte en travail en plein accouchement imminent devrait suivre les directives suivantes :

  • Appel d’une ambulance
  • Prendre les informations suivantes et les communiquer lors de l’appel de l’ambulance:
    • âge de la femme enceinte
    • Parité
    • Déroulement des autres accouchements
    • Terme prévu ou date des dernières règles
    • Heure de début des contractions, intervalle entre 2 et durée
    • Heure de rupture de la poche des eaux et couleur du liquide avec couleur du liquide amniotique
    • Maladies en cours: diabète, hypertension
    • Résultats des dernières visites médicales: nombre de fœtus, taille du bassin, position du placenta, infection éventuelle, prise de poids
    • Constantes vitales
  • Ne pas transporter : si l’accouchement est imminent, il est préférable de rester sur place ou de stopper le véhicule transportant la dame
  • Ne pas paniquer
  • Calmer et rassurer la parturiente
  • Installation de la parturiente en procédant comme suit :
    • allongée sur le dos
    • un coussin sous la fesse droite
    • les genoux fléchis, jambes fléchies et relevées
    • les cuisses écartées
  • Faire une toilette locale au savon de Marseille, puis badigeonner la région d’un antiseptique de temps en temps.
  • Installer sous les fesses de la femme enceinte en travail un champ stérile où, à défaut, une bonne couche de bébé.
  • Enfiler des gants
  • Laisser l’accouchement se dérouler de manière physiologique, tout en protégeant le périnée de la parturiente.
  • Effectuer les premiers soins en attendant l’arrivée de l’ambulance

2- Le personnel non médical

Le personnel non médical n’ayant pas les notions de base sur les premiers soins ou le déroulement d’un accouchement, devrait effectuer les gestes suivants en attendant la venue de l’ambulance au préalable contacté:

  • Installer la maman au calme.
  • Ne pas lui donner à boire, ni à manger.
  • Préparer un peu de matériel : de grandes serviettes propres, une paire de ciseaux, un antiseptique, etc.
  • Se laver soigneusement les mains et
  • Demander à la femme enceinte en travail de plier les genoux et d’écarter les cuisses.
  • Dès que la tête de l’enfant est sortie, dire à la mère de ne plus pousser; laisser l’expulsion se faire naturellement.
  • Placer ensuite le bébé sur le ventre de la maman, les couvrir et les surveiller.
  • Dès que l’enfant est sorti, le soutenir avec une serviette propre.
  • Sécher le nouveau-né avec une serviette éponge (ou une couverture isotherme). Il est rose tonique et crie !
  • Ne pas tirer pas sur le cordon et le poser au contact direct de la peau sur le ventre de la mère.
  • Si le cordon ombilical est autour du cou, le faire glisser, si possible, délicatement par-dessus sa tête.
  • Attacher le cordon ombilical à 4 cm de part et d’autre avant de le sectionner.
  • Prêter tout spécialement attention à la respiration du bébé. Elle doit être régulière et non gênée, non encombrée.
  • A l’arrivée des secours, faire un rapport du déroulement de l’accouchement sans rien omettre.

Pour éviter un accouchement inopiné hors du milieu hospitalier, la femme enceinte, dès les premiers signes du travail d’accouchement devrait se rendre immédiatement à l’hôpital. 

Si des complications telles que l’hémorragie, la dystocie des épaules, une souffrance fœtale et même triple circulaire serrée du cordon ombilical surviennent, la personne qui n’est pas personnel de santé pourrait ne pas pouvoir les gérer,  ce qui entraînerait dans certains, cas des décès fœtaux maternels.

Leave a Reply