Accouchement difficile

La rupture utérine

La rupture utérine est une complication rare qui se caractérise par une déchirure spontanée de l’utérus pouvant provoquer une expulsion du fœtus dans la cavité péritonéale.

Quels sont les facteurs influençant une probable rupture utérine ?

Il existe différents facteurs favorisant ainsi la survenue d’une probable rupture utérine, parmi lesquels :

  • Utilisation excessive d’utérotoniques
  • Consommation abusive des potions dotées d’ocytocine traditionnelle
  • Surdistention utérine (due à une grossesse multifœtale, polyhydramnios)
  • Version par manœuvre externe ou interne du fœtus
  • Perforation iatrogène
  • Non identification d’une dystocie au cours du travail avec des contractions utérines excessives luttant contre un anneau de striction du segment inférieur de l’utérus (anneau de Bandl)
  • Antécédents de césarienne, particulièrement si le travail a dû être déclenché artificiellement (induit) au lieu d’être spontané
  • Perforation utérine,
  • Myomectomie.

Rupture utérine et manifestations

La rupture utérine a diverses manifestations selon le stade :

1- Au cours du travail d’accouchement

a- En cas de rupture imminente :

  • agitation maternelle 
  • douleur abdominale sévère croissante, persistante entre les contractions, défense abdominale 
  • présence de l’anneau de Bandl Frommel (Voir la figure ci-dessous).

b- En cas de rupture

  • douleur scapulaire ou douleur majorée à l’inspiration, signe d’hémopéritoine.

Parfois la douleur est soudaine lors d’une contraction et la patiente décrit une sensation de « déchirure ». La douleur peut être moins franche en cas de rupture utérine postérieure.

  • choc hypovolémique lié à l’hémorragie (pouls rapide ou filant ou imprenable, pression artérielle très basse ou imprenable, tachypnée, pâleur, sensation de froid, peau moite, agitation et anxiété).
  • arrêt des contractions utérines.
  • ralentissement du rythme cardiaque fœtal ou absence de bruits du cœur fœtal.
  • parfois sensation de palpation du fœtus juste sous la peau en cas de rupture large complète. Fœtus mort en général.

2-Après l'accouchement

Une rupture peut être découverte au cours d’une hémorragie : l’exploration utérine après la délivrance placentaire révèle la rupture.

Le diagnostic de la rupture utérine est donc clinique, c’est-à-dire visible à l’œil nu.

La prise en charge d’une rupture utérine

En cas de rupture utérine, une césarienne en urgence s’impose, ceci dans le principal but de sauver le bébé .

Le personnel de santé peut également faire recours à une hystérectomie (procédure chirurgicale qui consiste à enlever l’utérus de la femme).

Témoignage : une femme enceinte victime d'une grave rupture de la paroi utérine a eu la vie sauve grâce à son bébé

Raconté par les médecins du CHRU de Lille dans la revue European Journal of Obstetrics, Gynecology and Reproductive Biology, ce témoignage concerne une femme de 31 ans, enceinte de huit mois, qui s’est rendue aux urgences pour des douleurs abdominales.

Après l’avoir examinée, les médecins ont compris la cause de ces douleurs : une rupture utérine. Le muscle utérin s’est déchiré sur une dizaine de centimètre au niveau de la cicatrice de sa précédente césarienne.

Ce problème grave met généralement en danger la vie de la mère et du fœtus. Mais dans ce cas, le dos du bébé a été aspiré par la brèche, faisant office de ventouse. Opérée par césarienne en urgence, la jeune femme a donné naissance à un petit garçon de 2,5 kg en bonne santé.

Leave a Reply