Signes de l’infertilité chez l’homme

 

Les principales causes de l’infertilité chez l’homme:

L’éjaculation rétrograde

L’éjaculation rétrograde est lorsque le sperme pénètre dans la vessie au lieu de sortir par le pénis; il ne peut donc pas atteindre le vagin.

L’éjaculation rétrograde se manifeste parfois par une urine trouble après l’éjaculation, une éjaculation moins fluide , ou une éjaculation sèche.

L’obstruction tubaire

Les tubes par lesquels circulent les spermatozoïdes peuvent être bloqués. Cela empêche les spermatozoïdes de quitter le corps lors de l’éjaculation.

Cette obstruction tubaire peut être provoquée par un gonflement, une intervention chirurgicale, des infections répétées, ainsi que des défauts de développement.

Les troubles du sperme

Ces troubles concernent la production et la croissance des spermatozoïdes

L’azoospermie, l’oligospermie, la teratospermie, l’asthénospermie font partie des troubles du sperme.

Les troubles spermatiques peuvent être causés par une mauvaise hygiène de vie, certaines maladies chroniques telles que l’insuffisance rénale, des problèmes chromosomiques ou hormonaux, les infections infantiles…

Les problèmes liés aux chromosomes

Les modifications du nombre et de la structure du chromosome peuvent affecter la fertilité

Certains médicaments

Certains médicaments d’infections, de problèmes digestifs, d’anxiété, de dépression, de cancer, d’hypertension artérielle, d’arthrite, de problèmes digestifs, peuvent avoir une influence sur la production, la fonction et l’administration des spermatozoïdes

Les varicocèles

Les varicocèles nuisent à la croissance des spermatozoïdes. Ils favorisent le blocage des bons drainages sanguins entraînant ainsi une faible production de spermatozoïdes.

Les hormones

Un très faible niveau d’hormones entraîne une mauvaise croissance des spermatozoïdes

L’infertilité immunologique

L’infertilité immunologique est lorsque l’organisme d’un homme produit des anticorps qui attaquent son propre sperme, nuisant ainsi au bon fonctionnement des spermatozoïdes.

Laisser un commentaire

Retour en haut