Grossesse pathologique

Fausse couche: causes et symptômes

Sur le plan statistique, on remarque que 15% des grossesses en moyenne, se terminent par une fausse couche. Et cette fréquence est de 40% au delà de 40 ans. Elle augmente avec l’âge. Les causes et les symptômes d’une fausse couche dépendent de plusieurs facteurs.

Une fausse couche est un avortement spontané, qui survient dans les 5 premiers mois d’une grossesse.

Quels sont les types de fausse couche ?

De manière globale, les fausses couches sont regroupées en 04 types.

a- Selon la date de début de grossesse

Tout d’abord, on distingue la  fausse couche précoce qui survient avant 14 semaines d’aménorrhée. Cette dernière est une source de complications pour environ 10 % des grossesses.

Ensuite, on a la fausse couche tardive qui survient entre la 14è et la 22è semaine d’aménorrhée. Toutefois, elle représente que 1 % des grossesses.

b- Selon le nombre de fausses couches

On distingue la fausse couche isolée. Il s’agit de cas isolé comme son nom l’indique. Mais, elle peut être suivie d’une grossesse normale. On a aussi des fausses couches à répétitions. Leur principale caractéristique est qu’elles se produisent au moins 3 fois et ce de façon consécutive. Toutefois, seules 1 à 5% des femmes en sont victimes.

Fausse couche: quels sont les symptômes?

a) Aucun symptôme

Certains cas de fausses couches surviennent sans aucun symptôme.

C’est notamment le cas de la découverte d’une absence de battements cardiaques ou d’une poche vide lors de la première échographie. On parle dans ce cas d’un  œuf clair.

A lire: Tout savoir sur l’œuf clair

b) Présence de saignements et douleurs

Dans la majorité des cas, la fausse couche s’annonce par un certain nombre de symptômes, seuls ou associés :

  • des saignements vaginaux discrets à abondants, pouvant être irréguliers ou en continu, de couleur rouge vif ou brunâtre
  • une expulsion de petits tissus brunâtres par le vagin ou des caillots de sang
  • des douleurs plus ou moins importantes, constantes ou intermittentes, touchant le bas du dos ou le ventre. Elles sont parfois accompagnées de  crampes pelviennes similaires à celles ressenties lors des règles.

Attention ! Les petits saignements en début de grossesse  ne sont pas forcément un signe de fausse couche. Cependant, si des douleurs apparaissent, même discrètes, il convient de consulter sans tarder.

A lire: Les saignements en début de grossesse, normal ou pas?

Fausse couche: Quels en sont les causes?

a) Les causes liées à l’embryon

Souvent, les fausses couches sont liées à des anomalies génétiques de l’embryon. Cette possibilité se produit dans 60 % des cas, généralement au cours du premier trimestre de grossesse.

Il peut s’agir d’anomalies au niveau des chromosomes (mal répartis avant ou après la fécondation) ou de malformations de l’embryon (au niveau du cœur ou du système nerveux). La fausse couche est alors une conséquence naturelle, face à cet embryon incapable de se développer.

b) Les causes liées à la mère

Certaines maladies de la mère favorisent le risque de fausse couche :

  • des troubles de la coagulation sanguine
  • les maladies de la glande thyroïde
  • un diabète mal contrôlé
  • des anomalies de l’utérus ou du col de l’utérus (fibrome, polypes, syndrome des ovaires polykystiques)
  • le lupus
  • des problèmes hormonaux
  • l’allergie au gluten (maladie cœliaque) .

c) Les causes liées à des facteurs externes

Les facteurs externes sont des facteurs indépendants de l’embryon et de la santé de la mère. Il peut s’agir de :

  • la prise de certains médicaments contre-indiqués pendant la grossesse 
  • une infection (rubéole, toxoplasmose, listériose, infection par les salmonelles ou le cytomégalovirus…)
  • une forte fièvre
  • certains produits chimiques 
  • l’usage de drogues, notamment l’héroïne, la cocaïne et les amphétamines
  • la consommation d’alcool .

Alors, en avez-vous été victime ? Comment l’avez-vous vécu ? Dites le nous en commentaire.

Leave a Reply