Grossesse pathologique

Témoignages de femmes ayant subies des fausses couches

La fausse couche est l’expulsion totale ou partielle du produit de conception pouvant survenir avant 20 semaines d’aménorrhée.

Découvrons ensemble ces quelques témoignages et comment faire pour assister une femme victime d’une fausse couche.

« Moi j'ai eu une fausse couche, et j'ai failli avoir encore une l'année dernière, heureusement que Dieu avait déjà écrit que ce bébé sera le mien. Pour la fausse couche j'ai commencé à avoir mal au ventre ensuite j'ai commencé à saigner petit à petit, j'ai eu ces légers saignements pendant 3 jours, le 4e jour le sang a commencé à franchement coulé avec de gros caillots sanguins. Ce fut une expérience traumatisante, je n'aimerais pas revivre cela. L'année dernière également j'ai commencé à avoir ces douleurs, le gynécologue m'a dit que c'était le signe d'une fausse couche mais heureusement que je m'étais rendue à l'hôpital tôt. Dont les mamans ne jamais rien prendre à la légère pendant la grossesse. »
Gael M.K
« Oouuufff ma sage-femme, ce n'est pas du tout facile hein. Moi je l'ai vécu au mois de mars de l’an 2020 c'était ma première grossesse. Je suis arrivé à terme mais 4 jours avant l'accouchement j'ai attrapé le palu j'étais interné à l'hôpital durant 2 jours sous perfusion, malheureusement le bébé n'a pas survécu. J'ai eu des contractions au 3eme jour mais le 4ème jour j'ai accouché mais d'un bébé mort-né franchement la douleur de ça 😭😭😭 »
Patience L.
« Oui je suis à 3 déjà. La plus douloureuse est celle de 05 mois. Je n’avais aucun souci jusqu'à ce que sans crier gare il y'ait rupture de la poche des eaux. Je ne me suis jamais remise et je ne sais pas si je le serai un jour courage à nous-même à ma pire ennemie je ne le lui souhaiterais jamais »
Teclaire M.

Vivre une fausse n’est pas facile à surmonter. Certaines mamans se retrouvent délaissées. D’autres réclament juste d’amples explications concernant la cause ou les facteurs de survenue de cette probable fausse couche. Ce qui est tout à fait normal.

Fausses couches : nos conseils pour mieux surmonter ce deuil

La femme victime de fausse couche pour mieux faire son deuil pourrait :

  • Évoquez cet enfant en employant son prénom

Lorsque vous parlez de votre bébé parti trop tôt, employez son prénom.

  • Rassemblez des souvenirs

Créez une boîte rassemblant des souvenirs, tels que les photos prise au cours de la grossesse, celles de l’échographie, ou encore des objets, vêtements ou jouets, qui étaient destinés au bébé. Cela vous aidera à accepter le départ de votre bébé qui s’en est allé.

  • Confiez-vous

Parlez de votre ressenti, de vos peines et de votre douleur à une personne proche de vous qui saura vous conseiller et mieux vous épauler. Parlez de tout, à votre rythme : c’est votre droit.

  • Sortez

Allez prendre de l’air, allez au restaurant, au cinéma et partout ailleurs. Rencontrez des gens. Même si cela n’aidera pas rapidement, mais ces ballades, sorties, détentes vous aidera à mieux vous en sortir.

  • Ne culpabilisez pas

Quoiqu’on dira, ce n’est aucunement votre faute la perte de votre bébé. Bébé ne vous en veut. Et non vous n’êtes pas une mauvaise mère.

  • Valorisez-vous

Et non, vous n’êtes juste pas bonne à faire des fausses couches, vous avez de la valeur et vous mettrez au monde un bébé bien portant durant la prochaine grossesse. Vous vous ferez suivre et vous prendrez les précautions nécessaires.

  • Ne vous empressez pas

Prenez le temps de faire votre deuil, vous n’avez rien à prouver à qui que ce soit. Donnez-vous du temps avant de porter une prochaine grossesse. Ce n’est pas parce que la vie du bébé a été plus courte que ses parents ne l’ont pas aimé de tout leur cœur.

  • Parlez-en à votre conjoint

La perte d’un bébé n’est facile pour personne même pas pour les hommes, bien qu’ils paraissent plus dur. Traversez ce moment en couple. Faites-vous part mutuellement de vos différents ressentis, de vos peurs et de vos peines. Traversez ce moment pénible en famille.

Ne surtout pas en vouloir aux personnes qui sont indifférentes à votre douleur.

  • La relation avec le personnel de santé

Rapprochez-vous du personnel de santé afin de connaitre les probables causes de cette fausse couche pour une meilleure prise des précautions lors de la prochaine grossesse.

Vous pouvez également bénéficier d’un suivi médical en ligne tout au long de votre grossesse.

A lire : Suivi médical en ligne

Leave a Reply