Préparation Accouchement

Tout savoir sur le périnée

Plusieurs éléments peuvent entraîner une surdistension du périnée chez la femme. Il est donc important d’en prendre soin car cette distension a des conséquences sur votre hygiène de vie.

Le périnée : qu’est-ce que c’est ?

Le périnée est la partie en forme de hamac située au niveau de l’entrejambe, entre la symphyse pubienne et le coccyx. Encore appelé « plancher pelvien », il recouvre la paroi inférieure du pelvis (petit bassin) entre l’os du pubis (symphyse pubienne) et le coccyx.

Le périnée  est constitué d’un ensemble de muscles, de tissus et de ligaments. Il regroupe l’extrémité inférieure des voies digestive, urinaire et génitale, comprenant  plusieurs muscles, notamment le transverse, les muscles ischiocaverneaux, bulbo-spongieux et transverse superficiel.

Quel est le rôle du périnée ?

  • Le périnée joue le rôle de soutien des organes situés dans cette région (vessie, utérus, rectum). Associés aux élévateurs de l’anus, il met la femme  à l’abri d’un prolapsus ou descente d’organes, assurant ainsi la continence urinaire, la continence aux gaz et aux matières fécales et le maintien en place des organes génitaux .
  • Il joue également un rôle important au cours de  l’acte sexuel. En effet, un périnée tonique offre davantage de sensations lors de la pénétration.
  • Il faut aussi noter que le périnée, lorsqu’il est muscle et souple contribue à la réduction du  taux de déchirures et/ou d’épisiotomie.

 

Les facteurs pouvant provoquer un relâchement du périnée

Différents facteurs peuvent provoquer un certain relâchement ou une distension du périnée :

  • la grossesse : suite aux changements hormonaux, l’augmentation de la taille de l’utérus, puis du poids du bébé et du liquide amniotique
  • le vieillissement
  • l’accouchement : suite au poids de naissance de bébé, à la déchirure ou épisiotomie 
  • l’obésité
  • la constipation chronique ou la toux régulière, car elles provoquent une hyperpression abdominale
  • Le tabac
  • Le port des charges lourdes
  • la ménopause, du fait du relâchement des muscles et des carences en œstrogènes
  • Des facteurs génétiques : certaines personnes ont des tissus de soutien de moindre qualité.
  • Consommation abusive de l’eau, de certains diurétiques tels que le thé : une femme ne devrait pas boire plus de 2 L d’eau par jour et ne pas abuser avec la consommation des diurétiques ; car dans ce cas, la fréquence de miction sollicite beaucoup le périnée qui aura tendance à s’affaiblir
  • Ne pas abuser avec les abdos : Elle peut entraîner une augmentation de la pression exercée sur le périnée du fait des impacts sur le sol et de la contraction des muscles abdominaux. Mieux vaut choisir un sport plus doux, comme la natation, la marche, le vélo, qui préservent la ceinture pelvienne.
Rejoignez notre canal Telegram en cliquant sur l'image pour recevoir gratuitement des conseils sur la grossesse et le bébé, des astuces pour booster la fécondité et augmenter les chances de concevoir.

Les conséquences d’un périnée surdistendu

Un périnée faible surdistendu a des conséquences chez la femme :

  • un prolapsus génital
  • une béance vaginale : pouvant survenir après un ou plusieurs accouchement(s), elle se caractérise par grand relâchement des muscles vaginaux et peut ainsi entrainer une perte de sensations lors des rapports sexuels, mais aussi un mauvais maintien des tampons 
  • incontinence urinaire : la femme a du mal à se retenir lorsqu’une envie de faire pipi s’impose . Cette incontinence survient le plus souvent lors d’un effort (toux, rire, soulèvement d’une charge…) 
  • des fuites de gaz et/ou de selles 
  • des infections urinaires : du fait que la vessie ne se vide pas ou de manière incomplète, des germes se développent dans les urines .

Quelques conseils

Pour prendre soin du périnée, la femme pourrait :

  • Adopter une alimentation saine, riche en fruits et légumes, pour garder un poids sain et éviter les problèmes de constipation.
  • Pratiquer régulièrement une activité physique douce pour maintenir une bonne tonicité musculaire générale.
  • Apprendre à aller correctement à la selle en évitant les efforts de poussée excessifs.
  • Ne pas fumer car à la longue, la cigarette altère les tissus musculaires et peut engendrer une toux chronique.
  • Rééduquer son périnée.

En quoi consiste la rééducation périnéale ?

Toute femme a besoin d’une rééducation périnéale que ce soit durant la grossesse ou après l’accouchement, car elle permet de tonifier les muscles du périnée.

Cependant, il existe plusieurs techniques pour rééduquer le périnée :

  • le biofeedback : grâce à une sonde vaginale, cette technique permet à la femme de visualiser sur un écran l’intensité et la durée de la contraction qu’elle effectue volontairement 
  • les abdominaux hypopressifs, qui consistent à renforcer la sangle abdominale profonde (les transverses et les obliques) et le périnée grâce à la respiration. Ils permettent notamment de maintenir tous les organes internes pour éviter leur descente
  • la méthode manuelle : la sage-femme ou la kinésithérapeute à l’aide de ses doigts vous fait un massage du périnée
  • l’électrostimulation, qui consiste à introduire une sonde dans le vagin et à envoyer un courant électrique faible et indolore dans le périnée pour le contracter 
  • Contraction et relâchement des muscles du périnée par 5 séries de 20 contractions par jour (ce sont ces mêmes muscles que vous contractez lorsque vous retenez vos urines).

 

Leave a Reply