Grossesse

Les vaccins durant la grossesse

Il est très important pour toute femme enceinte de se faire vacciner durant la grossesse, afin de se défendre contre les infections, car l’organisme a besoin d’anticorps.

Injectés dans l’organisme, les vaccins entraînent une production de ces substances et permettent de renforcer le système immunitaire afin de  lutter contre certaines maladies virales ou bactériennes.

Des rappels se font dans le cadre de la vaccination en plusieurs injections successives, dont l’objectif est une sécrétion importante d’anticorps.

Certaines maladies nécessitent une vaccination durant la grossesse chez la femme enceinte car, , certaines infections bénignes chez une future maman peuvent être très graves pour le fœtus. C’est le cas par exemple de la rubéole qui entraîne de sérieuses malformations et pour laquelle il n’existe aucun traitement. Il est  donc recommandé aux femmes envisageant une grossesse d’être à jour dans leurs vaccinations.

Cependant, tous les vaccins ne sont pas permis durant la grossesse.

Les types de vaccins

Il existe trois types de vaccins qui sont entre autres :

  • Les vaccins dits “vivants” parce que produits avec des virus dont la virulence a été atténuée par des procédés particuliers. Leur introduction dans l’organisme va déclencher le processus immunitaire sans risque de provoquer la maladie.
  • Les vaccins tués que l’on produit avec des virus tués qui ont cependant gardé le pouvoir de nous faire fabriquer des anticorps.
  • Les vaccins produits avec une fraction de virus ou de bactérie (inactive) récupérée sur des virus ou des bactéries fragmentés qui vont eux aussi forcer le corps à sécréter des anticorps. C’est le cas par exemple du vaccin antitétanique. Cette fraction qui est généralement une protéine peut dans certains cas être produite artificiellement (elle sera alors beaucoup plus pure).

Les vaccins indiqués durant la grossesse

Les vaccins doivent être réalisés sous indication médicale.

Certaines vaccinations peuvent être envisagées en fonction du contexte épidémique. Ainsi les vaccins contre la typhoïde, le choléra les hépatites A et B, les méningocoques A et C pourront être conseillés en cas de voyage en zone d’endémie.

Comme vaccins indiqués durant la grossesse l’on note entre autre :

  • Vaccin anti Hépatite B :

Fabriqué avec une fraction du virus inactivé, le vaccin garde une bonne efficacité pendant la grossesse surtout qu’il est sans danger.

A lire : Mesures à appliquer durant la grossesse en cas d’hépatite B.

  • Vaccin TD : Tétanos Diphtérie:

L’efficacité est bonne ; ce vaccin n’expose pas à des risques particuliers. Le TD est pris en cinq doses.

  • Vaccin antigrippal :

Efficace et bien tolérée pendant la grossesse, ce vaccin protège aussi l’enfant jusqu’à l’âge de 6 mois environ. Elle est produite avec un virus tué.

  • Vaccin antipoliomyélite :

Ce vaccin n’est réservé qu’aux femmes qui voyagent dans des zones d’endémie. Cette vaccination confère une immunité à la femme enceinte et son bébé.  L’immunité protégera l’enfant jusqu’à l’âge de 6 mois environ. La forme injectable est constituée d’un virus tué.

  • Vaccin contre la rage

Ce vaccin contre la rage ne doit être employé que si une morsure par un animal enragé est suspectée.

Vaccins contre-indiqués durant la grossesse

En raison du risque théorique que le virus traverse le placenta et infecte le fœtus, les vaccins à base de virus vivants atténués sont contre-indiqués au cours de la grossesse chez toute femme enceinte.

 L’on notre entre autre :

  • ROR : vaccin contre la rougeole, la rubéole,  les oreillons
  • Le varivax : Vaccin contre la varicelle
  • Vaccin contre la fièvre jaune ou vaccin anti-amarile,
  • Et le vaccin antipoliomyélitique par voie orale.
  • Le BCG, réalisé à partir de bacilles vivants atténués, est également déconseillé. Cependant, pour aucun de ces vaccins le risque fœtal n’a été confirmé jusqu’à maintenant.
  • Vaccin anti-diphtérie
  • Vaccin anti-coqueluche : Il est fabriqué à partir du virus tué. Il ne doit pas être donné pendant la grossesse car s’accompagne souvent de fièvre elle-même susceptible de donner lieu à une menace d’accouchement prématuré.

Leave a Reply